A la Une, Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire : les universités se dotent de nouvelles maquettes pédagogiques

formation

Les présidents des cinq universités publiques ivoiriennes ont remis, mercredi, au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan, les maquettes pédagogiques au format Licence-Master-Doctorat (LMD), contenant les offres de formation.

Réalisées en trois mois par les présidents et doyens des Unités de formation et de recherche (UFR), ces maquettes consignent, pour chaque filière, la liste des compétences, des débouchés, les entreprises partenaires, les conditions d’accès aux formations, la pratique de l’anglais, de l’informatique et de l’entrepreneuriat.

« Elles offrent lisibilité, visibilité, pertinence de l’offre de formation dans le cadre de l’harmonisation des curricula conformément aux standards sous-régionaux et internationaux pour la modernisation de l’offre de formation en vue de faciliter la mobilité et l’insertion professionnelle des étudiants », a indiqué le conseiller technique, Merawa Mohammadou, qui a expliqué les modalités de leur élaboration.

Après la création d’une direction de l’Enseignement supérieur et de l’Employabilité, suivie d’une université numérique dont les cours démarrent le 22 mai, la remise des maquettes pédagogiques est « une étape décisive et historique » sur la voie de l’excellence des universités ivoiriennes, s’est réjouie la présidente de la conférence des présidents d’universités, Pr Bakayoko-Ly Ramata.

Citant l’exemple de l’Allemagne qui aura besoin d’importer des millions de diplômés les années à venir, le ministre Gnamien Konan a invité les enseignants et responsables des universités à bien faire leur travail.

« Si chacun de nous fait bien sa part de travail, il ne se posera plus de problème de chômage. Les populations européennes auront besoin du capital humain que nous formons, si leur formation est de qualité », a-t-il dit, invitant les uns et les autres à mettre fin aux grèves intempestives.

Il a invité les responsables des universités à mettre le cap sur l’emploi de 70% des sortants de leurs institutions dans un délai de trois ans.

(AIP)

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *