A la Une, Afrique Australe, Afrique Centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest, Maghreb

Le pape François : Le souverain pontife dénonce les « actes terroristes » en Afrique

pape-François1Le pape François a dénoncé jeudi les violences ethniques et les « actes terroristes » en Afrique comme le récent massacre de près de 150 étudiants à Garissa, dans un message aux 27 évêques du Kenya en visite au Vatican.

L’Eglise au Kenya doit être « un instrument de réconciliation, de justice et de paix. Avec vous, je prie pour tous ceux qui ont été tués lors d’actes terroristes ou d’hostilités ethniques ou tribales au Kenya, ainsi que dans d’autres parties du continent », écrit le pape.

Il a mentionné plus particulièrement « les hommes et les femmes tués à l’université de Garissa » le 2 avril et souhaité que les auteurs d’une « telle brutalité » puissent « retrouver la raison et implorer le pardon ».

Le chef de l’Eglise a par ailleurs demandé aux évêques de ne pas « avoir peur » en prenant « a défense des pauvres » et en se battant « contre toute corruption et abus de pouvoir ».

Pauvreté, corruption et violences ethniques sont endémiques au Kenya, puissance régionale d’Afrique de l’Est. Ce pays, majoritairement chrétien, compte un peu plus de 10 % de fidèles musulmans.

Le massacre de l’université de Garissa, dans l’est du pays, a fait 148 morts, dont 142 étudiants. Cette tuerie, qui a traumatisé le Kenya, a été revendiquée par les islamistes somaliens shebab, affiliés à el-Qaëda.

Les évêques sont au Vatican pour une visite de travail et rencontrent pour la première fois le nouveau pape.

François, qui n’est pas encore allé en Afrique, devrait se rendre à la fin de l’année 2015 en Ouganda, pays voisin du Kenya.

Source : AFP

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *