A la Une, Afrique du Sud, Politique

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous dément avoir tenu des propos xénophobes

Goodwill-Zwelithini-Accusé d’avoir ordonné à ses partisans de s’en prendre aux étrangers vivant en Afrique du Sud, le roi des Zoulous, Goodwill Zwelithini a démenti lundi d’être à l’origine de ces exactions ayant secoué le pays ces deux dernières semaines.

Il soutient que ses propos, tenus le 23 mars dernier, en Zoulou, à Pongola, dans le KwaZulu-Natal, ont été déformés et mal interprétés dans les médias.

Et pourtant, dans ce discours prononcé quelques jours avant les premières attaques à Durban, il avait demandé aux étrangers de « faire leurs bagages et de quitter le pays ».

Ce dernier rejette donc toute implication dans ces violences xénophobes. « Si j’avais lancé la guerre dans ce pays, il serait déjà en cendre », a-t-il lancé.

« La violence envers  nos frères et sœurs africains est une honte », ajoute Goodwill Zwelithini.

Régnant sur une population de 12 millions de personnes, soit 22% de la population sud africaine, le roi zoulou assure qu’il voulait juste envoyer un message aux autorités pour une meilleure application de la loi contre la criminalité et l’immigration illégale.

Le Roi des Zoulous a -t-il réellement lancé un appel à la xénophobie? De toute façon, la commission sud-africaine des droits de l’homme vient d’ouvrir une enquête afin de situer l’opinion sur la question.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *