A la Une, Afrique de l’Ouest, Côte d’Ivoire, Politique, Projets

Kadré Ouédraogo : « La CEDEAO est redevable au groupe Magic System »

arton822459-1024x682« La musique est un véritable outil de communion et d’intégration », a déclaré le Président de la Commission de la CEDEAO, se félicitant qu’en « musique il n’y a pas de barrière ».

Se disant « profondément touché » par l’initiative des quatre garçons du groupe Magic System (A’Salfo, Tino, Goudé et Manadja), Désiré Kadré Ouédraogo a indique « la CEDEAO leur est redevable pour le bel exemple qu’ils donnent à la jeunesse ».

Plusieurs personnalités dont le ministre ivoirien de la culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama et son homologue de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, Kandia Camara ainsi que la Directrice coordonatrice du Programme national de cohésion nationale (PNCS) Pr Mariatou Koné, ont pris part à cette cérémonie officielle de lancement.

Le FEMUA 2015 prévu du 21 au 26 avril sous le thème de l’intégration et du rapprochement des peuples a démarré ses activités, mardi, par une visite de courtoisie de Salif Traoré dit A’Salfo aux différents partenaires du Festival.

Cette édition est marquée par des innovations de taille, dont la création d’ateliers et séminaires de formation, pour faire du FEMUA un « carrefour de rencontres professionnelles et d’échanges entre artistes, hommes de médias, spécialistes de la culture et festivaliers ».

Se voulant un projet évolutif, ce festival a été créé en 2008 sur l’initiative de son Commissaire général actuel, Salif Traoré dit A’Salfo, un Ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) chargé de l’alphabétisation et de la culture de la paix.

En février dernier, le Président Désiré Kadré Ouédraogo avait assisté, à la Maison de l’UNESCO à Paris, à la cérémonie de lancement de FEMUA 8.

A cette occasion, il avait pris la mesure de l’importance de ce festival de musiques urbaines qui, outre la Côte d’Ivoire, pays hôte, voit la participation d’artistes en provenance d’Afrique du Sud, de la RD Congo, des Etats-Unis, du Nigéria, de la Colombie, d’Ouganda, de Cabo Verde, du Ghana, du Burkina Faso et du Togo.

Source : APA News

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *