A la Une, Burkina Faso, Politique

Burkina : Kafando possède 31,3 millions de F CFA, 5 bœufs… et quoi d’autres ?

Ahoomey-Zunu-a-assiste-a-l-investiture-de-Michel-Kafando_ng_image_fullAu dernier sommet de l’Union Africaine, tenu à Addis Abeba en Ethiopie, Michel Kafando (photo) a déclaré qu’il perçoit un salaire mensuel de 1,5 million FCFA (environ 3.000 USD).

Même s’il demeure un président de transition, M Kafando est l’un des rares dirigeants africains à avoir publié ce qu’il touche mensuellement en tant que premier citoyen du Burkina Faso.

Il fait mieux en publiant la liste des biens qu’il possède. Et c’est valable pour les autres membres du gouvernement de transition.

Signe de maturité politique ? En tout cas, conformément aux dispositions de la Charte de la transition, le président du Conseil constitutionnel reçoit la déclaration écrite des biens du Président de la transition ainsi que ceux de l’ensemble des membres des organes de transition, à l’entrée et à la fin de leurs fonctions. Laquelle déclaration est ensuite publiée au Journal officiel.

Ainsi, le président Michel Kafando, possède selon la liste de ses biens : deux comptes bancaires contenant au total 31,3 millions de francs CFA (environ 62.600 USD), cinq bœufs et 80 moutons dans sa ferme de 5 ha, trois salons de 15 pièces.

Parmi les biens publiés de M. Kafando, on dénombre également trois véhicules à Ouagadougou et un terrain lotis d’une superficie de 3.400 m2 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Les burkinabés savent désormais ce que possèdent leurs dirigeants de la transition.

Par ailleurs, il faut rappeler que pour sa toute première fois, Michel Kafando est attendu en début mai prochain à l’Elysée chez son homologue français François Hollande.

A 72 ans, l’ancien représentant du Burkina Faso auprès de l’ONU, a été désigné à la tête du pays le 18 novembre 2014, à la suite des manifestations populaires qui ont chassé Blaise Compaoré du pouvoir.

Michel Kafando et ses pairs sont chargés d’organiser les élections présidentielles et législatives en octobre prochain.

Pour soutenir la transition politique, la France accompagne l’Etat burkinabè, à travers un appui de 3,1 millions d’euros (environ 2,15 milliards francs CFA).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *