A la Une, Côte d’Ivoire

Ecobank : Londres suspend les décisions favorables à Thierry Tanoh

thierry-tanoh

 

Nouveau rebondissement dans l’affaire opposant l’Ivoirien Thierry Tanoh à son ancien employeur Ecobank. Le groupe bancaire panafricain vient d’obtenir des juridictions britanniques, la suspension des décisions qui le condamnaient à verser 13,2 milliards de FCFA (environ 20 millions d’euros)  à l’ancien directeur général de la Banque.

Ecobank condamné par les juridictions togolaise et ivoirienne pour licenciement abusif et diffamation avait toujours clamé l’incompétence des instances précitées. Selon les conseils du groupe Ecobank, Thierry Tanoh a signé dans son contrat, une close qui l’obligeait à assigner son employeur uniquement devant les juridictions britanniques en cas de litige.

« La position d’ETI est que le Tribunal Commercial d’Abidjan n’avait pas la compétence d’attribution requise pour statuer sur cette affaire et que sa décision est dépourvue de tout fondement. ETI estime que cette décision est dépourvue de tout fondement et crée un précédent très dangereux sur le plan juridique à plusieurs titres, ainsi que pour l’environnement des affaires dans le pays. La  seule raison donnée par M. Tanoh pour justifier l’engagement de son action en Côte d’Ivoire est qu’il est de nationalité ivoirienne », avait déclaré en janvier la direction d’Ecobank.

A lire aussi :

Aucun commentaire accepté

Les commentaires sont déactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.