A la Une, Kenya, Politique

Kénya: Le président invite les Etats-Unis à s’intéresser davantage à l’Afrique

kenyatta_2576521bLe président kényan Uhuru Kenyatta a appelé mercredi les entreprises américaines à investir en Afrique, deuxième région mondiale à une croissance rapide.

Ne pouvant être physiquement sur place, M. Kenyatta s’est exprimé par vidéo à la Conférence mondiale Milken en Californie et a déclaré que l’Afrique possède des opportunités considérables pour le commerce et les investissements.

« Nous devons nous rappeler que l’Afrique est un melting-pot de pays et de peuples, qui respecte ses engagements. Par chance, cette conférence est une opportunité superbe pour remplacer les opinions anciennes et plus sombres par une image plus exacte », a souligné M. Kenyatta.

Il a expliqué que les jeunes et les villes sont souvent à la tête des innovations et de la croissance, indiquant que l’Afrique comptera bientôt un milliard de jeunes Africains en âge de travailler et plus de 100 villes d’au moins un million d’habitants chacune.

Le président a indiqué que l’Afrique a adopté des technologies qui ont permis de franchir plus facilement les obstacles d’autrefois, ajoutant qu’il y a autant d’utilisateurs de téléphones mobiles en Afrique qu’aux Etats-Unis.

Avec une meilleure gestion économique de l’Afrique et un classement des risques économiques et politiques selon les BRIC ( Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), M. Kenyatta a déclaré que l’importance de la stabilité économique et politique ne peut être sous-estimée. Il a ajouté que les réformes dans différents pays du continent ont ravivé la solidarité africaine.

« Nous sommes de nouveau convaincus que si nous nous unissons, nous pouvons résoudre nos problèmes et gagner la prospérité et la liberté que nous méritons », a-t-il déclaré.

La conférence réunit d’éminents dirigeants et entrepreneurs. Le président rwandais Paul Kagame fait partie des intervenants.

Le président a ajouté que le Kenya est prêt à former des partenariats dans les domaines des technologies de l’information et des communications, de l’agriculture, de l’énergie, des services financiers et de l’industrie.

« Il y a du potentiel pour les partenariats dans l’énergie, notamment parce que le Kenya possède peut-être la moitié de l’énergie géothermale potentielle d’Afrique », selon le président kényan.

Source : Journal du Cameroun

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *