A la Une, Projets, Togo

Togo : Un chèque de 1000 €, ça illumine le visage des veuves de FONDAVO

DSC05107Depuis une vingtaine d’années, Dr Charles Birregah mène un rude combat pour l’amélioration des conditions des veuves et orphelins au Togo. Ceci, à travers son Ong Fonds d’Aide aux Veuves et Orphelins (FONDAVO) mise sur pied en 1995.

Et cette lutte de bonne guerre, vient appuyer les efforts du gouvernement, et suscite également l’adhésion des partenaires qui entendent accompagner l’Ong pour l’épanouissement de cette couche défavorisée.
Dans le cadre de l’exécution de ses projets inscrits dans son agenda 2015, l’Ong Fondavo vient de bénéficier d’une aide financière de 1000 euros, l’équivalent de 655 957 F CFA.

Ce geste vient du groupe espagnol PEFACO par le biais de sa filiale, la société de jeu Lydia Ludic Togo.

Selon le président fondateur de l’Ong, ces fonds serviront notamment dans la mise en place d’une micro-finance pour les veuves, l’organisation de la Journée internationale de la veuve au Togo et l’acquisition des kits scolaires pour les orphelins en vue de la rentrée scolaire 2015-2016.

Le directeur général de Lydia Ludic-Togo, Alexandre Qader, précise pour sa part que cette aide représente les 50% du grand prix du vainqueur du tournoi de Poker, inscrit dans le carde des activités du MBA Tournement 2015, une série de manifestations sportives qui sera organisée le 07 mai prochain à Paris par HEC Paris, une des plus prestigieuses écoles de commerce au monde.

C’est au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée samedi dernier à Lomé que le chèque des 1000 euros, a été remis au Dr Birregah, en présence des veuves et orphelins de l’association, des représentants du groupe Pefaco et de Lydia Ludic.

Au-delà d’un simple don, M Qader affirme qu’ « aujourd’hui, nous ouvrons un partenariat entre Lydia Ludic-Togo, nous donnons une visibilité à l’ONG FONDAVO à travers cette remise en organisant un pont avec les grandes écoles de commerce en Europe notamment HEC Paris avec lesquelles nous travaillions ».

Du coté des bénéficiaires, on se frotte les mains et les sentiments de joie s’extériorisent à travers des mots de reconnaissance.

« Nous remercions la société Lydia Ludic-Togo d’avoir porté ce message si loin. Nous avons accueilli ce don avec joie et surprise parce que nous ne nous attendons pas à ça. Lydia Ludic-Togo est un partenaire stratégique et fiable pour l’Ong FONDAVO. Vraiment, nous avons été très contents quand ils ont annoncé qu’on a gagné ce prix », a fait savoir pour Dr Charles Birregah.

Il a par ailleurs a invité toutes les bonnes volontés du monde entier pour venir en aide à la veuve togolaise « qui souffre en silence ».

Même tonalité du coté de la représentante des veuves de FONDAVO, qui a également exprimé au nom de ses sœurs, sa « profonde gratitude » vis à vis de la société Lydia Ludic.

« Depuis 2011, vos diverses actions à l’endroit de nous, veuves de Fondavo, nous soulagent davantage dans l’esprit pour notre mieux être dans la société. La création du département des Affaires Sociales au sein de votre société, un signe d’expression d’attachement et de solidarité profonde envers les couches vulnérables notamment les déshérités, les handicapés les veuves, les orphelins, etc », a-t-elle déclaré.

Pour mémoire, Dr Charles Birreagah a publié le 20 juin 2014 à Lomé, un recueil intitulé « Kyrielle de témoignages sur la souffrance des veuves au Togo », qui dresse un tableau « peu reluisant » des conditions de vie des veuves et orphelins au Togo

L’ouvrage de 40 pages aux éditions « Ménaka 2014 », est subdivisé en quatre chapitres : la situation juridique des veuves, la situation financière des veuves, la situation sociale des veuves (la place réservée à la veuve dans la société) et les doléances des veuves. Le recueil regroupe 45 témoignages vivants et émouvants de la part des veuves, victimes des rites de veuvage.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *