A la Une, Bénin

Bénin : l’écrivain Jean Pliya n’est plus

Jean Pliya
Le célèbre écrivain béninois Jean Pliya a rendu l’âme le 14 mai 2015 à Abidjan (Côte d’Ivoire) à l’âge de 83 ans. L’auteur du best-seller « L’arbre fétiche » a eu un parcours riche.

Professeur d’histoire et de la géographie, Jean Pliya a enseigné dans plusieurs universités de l’Afrique de l’ouest (Togo, Benin, Niger) et de la France avant devenir en 1981, le recteur de l’Université Nationale du Bénin). Il a occupé ce poste jusqu’en 1983.

Jean Pliya a également été un homme politique. Il fut directeur de cabinet du ministre de l’éducation nationale de 1961 à 1963, ministre de l’information et du tourisme en 1963, directeur de cabinet du général Soglo, puis député d’Abomey.

Fervent chrétien catholique, il a consacré une partie de sa vie à l’œuvre du Dieu. Jean Pliya fut régulièrement sollicité par des congrégations sous-régionales pour ses enseignements.

Bibliographie 

– L’Arbre fétiche, recueil de nouvelles (L’Arbre fétiche, La Voiture rouge, L’homme qui avait tout donné, le Gardien de nuit), Yaoundé, Éditions CLE, 1971
– Kondo le requin, consacré au roi Behanzin, Yaoundé, CLE, 1981 (Grand prix littéraire d’Afrique noire)
– Les Chimpanzés amoureux, Le Rendez-vous, La Palabre de la dernière chance, nouvelles, les Classiques africains, 1977
– La Secrétaire particulière, Yaoundé, Éditions CLE, 1973
– Les Tresseurs de cordes, Paris, Hatier, Abidjan, CEDA, 1987
– La Fille têtue, contes et récits traditionnels du Bénin, Abidjan ; Dakar ; Lomé, Nouvelles Éditions africaines, 1982

A lire aussi :

2 Comments

  1. Marie andree

    Que son âme trouve grâce auprès de Dieu et qu’il intercede pour toutes les souffrances de l’Afrique

  2. Davienne

    Quel grand homme plein de l’Amour de Dieu! Quel bonheur d’avoir pu croiser sa route en France et au Bénin. Louez sois tu Seigneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *