A la Une, Sénégal

Sénégal : Pour l’adoption d’un « code minier de l’émergence »

petrole

Le M 23 (Mouvement du 23 juin) a exprimé vendredi au cours d’un atelier de renforcement des capacités des parlementaires et des mouvements sociaux sur la législation minière du Sénégal, son désir de voir son pays de doter d’un code minier qui ne brime pas les droits des Sénégalais en faveur des étrangers.

Pour Mouhamadou Mbodji, coordinateur de l’organisation de la société civile, le nouveau code minier sénégalais doit être un code de l’émergence : « On ne peut pas permettre, sur la base d’un code que nous votons nous-mêmes à des étrangers de réduire nos populations à la pauvreté. Ce n’est pas acceptable ! Le code que nous devons élaborer doit être un code de l’émergence. Et pour ce faire, il faudra que les produits de nos ressources naturelles bénéficient prioritairement aux sénégalais », a déclaré Mbodji, cité par APS.

Le M23 souhaite que les Sénégalais soient les actionnaires majoritaires (51% au moins) dans les sociétés qui s’installent au Sénégal. Le mouvement prône également un meilleur dédommagement des propriétaires qui doivent abandonner leurs terres pour cause d’expropriation.

La mise à jour du code minier sénégalais est d’actualité car le pays a découvert en 2014, deux gisements de pétrole prometteurs. 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *