A la Une, Gabon

Gabon : fin de la récréation sifflée pour les policiers véreux

police-gabon

Le général de brigade Jean Clotaire Thierry Oyé Zu nouvellement nommé  à la tête de la police nationale gabonaise entend faire le ménage dans la maison. Le général a annoncé le 15 mai une série de mesures qui visent à responsabiliser les policiers et à refaire l’image de ce corps.

Pour réduire la corruption et autres manquements dont les policiers gabonais sont souvent accusés, il sera désormais installé des cameras dans les véhicules d’inspection. Les policiers porteront dorénavant des numéros à la poitrine. Il sera également mis à la disposition de la population un numéro vert.

 «Le constat est connu. Les policiers ne renvoient pas toujours une bonne image par leur accoutrement négligeable, entretenu par leur état d’ivresse sur la voie publique, en plein service ou dans les bars vêtus de leurs uniformes», dénonce le chef de la police gabonaise.

Selon le site d’information Gabon Review, L’absence de courtoisie caractérisée par le tutoiement systématique des usagers interpellés ; la perte des documents des usagers,  surtout les taximen ; la formation d’embouteillages à la suite de mauvais stationnements des véhicules interpelés ; le contrôle ciblé des véhicules à usage commercial avec encaissement d’amende sur place ; les amendes arbitraires ; le non-port des casquettes ou képis et des matricules par les agents, sont entre autres les maux dont souffrent la police gabonaise.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. Zale

    La police gabonaise a torturèe un senegalais jusqu a sa mort…..vous les gabonais vous etere des singes un peuple uniorant ,dirigè par LA dictature, des policiers assassins, mais LA lumiere sera faite. …ici aussi a Dakar y a des gabonais…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *