A la Une, Afrique du Sud

Strong girl : One, Omotola Jalade et 9 artistes dénoncent la pauvreté des femmes

strong-girl

Neuf femmes artistes africaines et la star Nollywoodienne Omotola Jalade Ekeinde prêtent leurs voix aux femmes démunies et vulnérables du continent. Avec le morceau « Strong girl » écrit et enregistré en  Afrique du Sud, les nouveaux visages de l’Afrique émergente   se mobilisent aux côtés
de la fondation ONE pour appeler les dirigeants du monde entier à prendre des mesures pour défendre les droits des femmes dans les pays les plus pauvres.

Selon les artistes la pauvreté est sexiste en Afrique. En effet les femmes sont les plus touchées par la misère dans certains coins du continent.

Pour accompagner le lancement de la chanson, un mouvement mondial #WithStrongGirls s’est lancé sur internet. Des personnalités telles que MALALA, ANGLIQUE KIDJO ET DANAI GUGIRA, ainsi que des milliers de membres de ONE prennent la pose de « Rosie la riveteuse » et postent
leur photo sur les réseaux sociaux en signe de soutien à toutes les femmes qui affrontent avec courage la pauvreté. Un maximum de personnes est invité à faire de même.

 Les artistes qui ont participé au projet sont Victoria Kimani (Kenya), Vanessa Mdee (Tanzanie), Arielle T (Gabon), Gabriela (Mozambique), Judith Sephuma (Afrique du Sud), Waje (Nigeria), Selmor Mtukudzi (Zimbabwe), Yemi Alade (Nigeria), Blessing (Afrique du Sud) et Omotola Jalade Ekeinde (Nigeria).

Pour rappel, One est  une organisation mondiale de plaidoyer et de campagne, cofondée par Bono et  qui lutte contre l’extrême pauvreté, essentiellement en Afrique.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *