A la Une, Congo

Gabon: la migration vers la télévision numérique coûte 60 milliards de francs

tele-numerique

Alors que la migration de la télévision analogique à la télévision numérique terrestre (TNT) est prévue le 17 juin prochain, le pays a-t-il les moyens de s’offrir cette transition ? Rien n’est moins sûr… Et pour cause : selon les estimations de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf), l’opération est évaluée à 60 milliards de francs. «La migration vers la TNT est une occasion unique pour résorber la fracture numérique externe mais aussi réduire l’écart numérique interne entre les zones urbanisées et les zones rurales faiblement équipées», souligne-t-on. L’Aninf a d’ailleurs reçu, la semaine dernière, le schéma directeur de ce chantier, qui devra être validé dans les prochains jours pour que le passage à la TNT se fasse à l’échéance annoncée. D’ici à cette date, l’Etat se chargera de distribuer 440 000 décodeurs et 5 000 téléviseurs TNT.

StarTimes, quant à elle, devra installer 200 émetteurs à travers le territoire national pour permettre aux populations, même celles vivant dans les coins les plus reculés, d’avoir désormais accès à la télévision. Disposant de représentations dans 26 pays africains et déployant ses activités dans 14 pays, la société chinoise a accumulé près de 5 millions d’abonnés en Afrique. Elle compte parmi les trois plus grands opérateurs de télévision numérique dans la région. Ayant lancé ses activités mondiales en 1988, elle s’est étendue en Afrique à partir de 2008. Tout semble indiquer que ce groupe s’installera au Gabon au terme de l’exécution du chantier qui lui a été confié. Pas forcément une bonne nouvelle pour TNT Africa qui jusqu’ici monopolise le marché de la télévision numérique.

Source: Gabonreview

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *