Bénin : la leçon de démocratie de Yayi Boni

Yayi-benin-m

Yayi-benin-m

Le président de la République du Bénin Thomas Yayi Boni s’engage à quitter le pouvoir par la grande porte. Il a renouvelé une fois de plus son intention de ne pas se représenter à la prochaine élection présidentielle de son pays. Yayi Boni au pouvoir depuis 2006 entend respecter la constitution qui limite le nombre de mandat présidentiel à deux au Bénin.

C’est la deuxième fois en moins de deux mois qu’il le clame. « Mon nom ne figurera plus jamais sur aucun bulletin de vote ». Cette dernière déclaration du président Yayi Boni est faite à Paris à l’issue d’un entretien avec François Hollande.

Le président béninois va plus loin en promettant la tenue d’une élection libre et transparente pour désigner son successeur.

« Je veillerai à ce que les prochaines élections se déroulent dans de bonnes conditions, dans la transparence, pour que le peuple béninois puisse élire un nouveau président », a-t-il déclaré.

Yayi Boni renforcera ainsi la démocratie naissante de son pays. Malgré les critiques qu’il essuie ses derniers mois, son parti politique ,les Forces cauri pour un Bénin émergent (FCBE), a remporté la majorité des siège lors des législatives d’avril 2015. La prochaine élection présidentielle se tiendra en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *