A la Une, Côte d’Ivoire

Expulsion de Tiken Jah : le gouvernement congolais s’explique

tiken_fakoli
L’information fait la une des médias africains depuis quelques heures. L’artiste ivoirien Tiken Jah Fakoli et son équipe ont été interdits d’accès au territoire congolais le vendredi 19 juin. En provenance de Bruxelles, la star du reggae francophone a été refoulée à l’aéroport de Kinshasa pour « fausse déclaration ».

Selon le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende, les raisons du déplacement de l’artiste évoquées à l’ambassade de la RD Congo en France diffèrent de celles données au service d’immigration.

« Il a eu un problème avec le service d’immigration qui a constaté que les déclaration qu’il a faites à Paris, à notre ambassade ne correspondaient pas avec l’activité qu’il voulait faire pendant son séjour ici. D’une part, c’est du tourisme, et d’autre c’est une activité professionnelle. L’immigration a estimé de lui interdire l’entrée sur le territoire », explique le porte-parole du gouvernement.

Tiken Jah Fakoli devrait se produire ce dimanche dans le cadre du festival Jazz Kif 2015. Les prises de position de l’artiste contre les dictatures africaines expliqueraient en réalité l’accueil peu chaleureux qui lui a été réservé selon des indiscrétions.

La RD Congo qui se prépare pour une série d’élections, serait-elle hostile aux artistes engagés ? Le 15 mars, trois membres du groupe de rap sénégalais « Yen a marre » et une trentaine de personnes ont été arrêtés dans la capitale congolaise. Il leur était reproché de préparer « des actes de violence ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *