A la Une, Nigéria

Nigeria: General Electric veut développer l’expertise locale 

G-electric

(General Electric) Dans le cadre de son engagement à créer des emplois, exploiter des talents et garantir un transfert de technologie dans ses opérations au Nigeria et ailleurs, General Electric (NYSE: GE)  a envoyé au Brésil le premier groupe des 15 techniciens et ingénieurs nouvellement recrutés pour qu’ils y soient formés à l’assemblage et au test de l’équipement sous-marin. Ces jeunes Nigérians, dont la plupart sortent à peine de l’école, ont quitté le Nigeria ce week-end pour une formation d’un mois.

Le directeur de GE Nigeria a révélé que, depuis leur recrutement en avril, les 15 stagiaires ont suivi des programmes de formation rigoureux, parmi lesquels l’orientation des nouveaux employés (New Employee Orientation, NEO) et un programme d’intégration de 90 jours dans les bureaux de GE à Port Harcourt ainsi que des formations dans les ateliers sur le site d’Onne.

 Ces formations visent à mobiliser des talents et des ressources pour le site de fabrication et d’assemblage de GE à Calabar. GE a déjà annoncé un investissement d’1 milliard $, dont 250 millions $ seront destinés aux dépenses en capital pour le site. À terme, cela fera du Nigeria un site de fabrication et d’assemblage de pointe dans le domaine du gaz, du pétrole et de l’énergie en Afrique de l’Ouest et au-delà.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *