A la Une

Africa50 : investir autrement dans les infrastructures

Capture

Africa50Africa50  la nouvelle plate-forme innovante d’investissement dans les infrastructures soutenue par la Banque africaine de développement a tenu son Assemblée Générale Constitutive le 29 Juillet 2015 à Casablanca (Maroc).

Vingt (20) pays africains et la Banque africaine de développement ont souscrit pour un montant total initial de 830 millions de dollars en capital. Ces pays africains fondateurs sont le Bénin, le Cameroun, la République du Congo, Djibouti, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Côte-d’Ivoire, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, le Nigeria, le Niger, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, la Gambie et le Togo.

Bien que cette première clôture était réservée aux pays africains, il est prévu que les prochaines levées de fonds seront ouvertes non seulement aux pays africains qui n’ont pas encore contribué, mais aussi aux investisseurs non-souverains en Afrique et hors d’Afrique. Le deuxième closing est prévu avant la fin de 2015.

Prenant la parole lors de cet événement historique, M. Donald Kaberuka, Président de la Banque africaine de développement et actuel président des conseils d’administration de Africa50, a déclaré : « La forte présence des États africains et leurs engagements financiers témoignent d’une vision commune de trouver de nouveaux moyens d’accélérer la construction d’infrastructures. Africa50 est une nouvelle étape pour le financement et le développement des infrastructures en Afrique ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *