A la Une

Zimbabwe :   les conséquences de la mort de « Cecil »

lion-mort

Les Zimbabwéens ne décolèrent pas depuis la mort de « Cecil » le lion le plus présidé du pays et  du  parc national de Hwange. Les autorités viennent  de suspendre la chasse  aux lions, aux léopards et aux éléphants dans les aires bordant le parc national de Hwange.

Le Zimbabwe a également pris des mesures restrictives relatives à la chasse privée. Selon BBC Afrique,  une autorisation écrite et la présence d’un  membre du personnel des parcs nationaux sont désormais obligatoire pour exercer la chasse privée au Zimbabwe.

 Le 1er juillet  2015, le Lion vedette du Zimbabwe a été abattu par un riche dentiste américain appelé Walter Palmer. Ce dernier déclare avoir reconnu la valeur de l’animal (une espèce protégée) qu’après sa mort.

En Amérique, plusieurs manifestants ont déposé des poupées de lions à l’entrée du cabinet du dentiste pour dénoncer son acte.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *