A la Une

Protection de l’environnement : les journalistes africains appelés à l’action

 camera_man

 Le PNUDa lancé aujourd’hui un concours de reportages, Voices2Paris visant à sensibiliser le public sur les conséquences négatives du changement climatique ainsi que sur les solutions mises en œuvre par des particuliers et des gouvernements dans les pays en développement.

“Nous souhaitons fournir à de jeunes journalistes issus de pays en développement l’occasion unique de contribuer au débat mondial sur le changement climatique à l’approche de la COP21, tout en renforçant leurs capacités et en assurant la reconnaissance de l’excellence », a déclaré Neil Buhne, Directeur du PNUD Genève .

Le PNUD cible des journalistes de 35 ans ou moins, issus de pays en développement, qui sont déjà engagés dans l’écriture publique et qui souhaitent contribuer à une meilleure sensibilisation du public au sujet du changement climatique.

Les meilleurs reportages seront publiés chaque jour à l’approche immédiate de la COP21, en portant des messages de lutte et d’espoir émis par les acteurs de terrain en matière de changement climatique dans le monde. Les auteurs des deux reportages gagnants seront invités à assister et à couvrir l’actualité du sommet sur le climat des Nations Unies COP21, qui se tiendra à Paris en décembre.

Les jeunes journalistes issus de pays en développement peuvent soumettre leur reportage en anglais et en arabe, chinois, français et espagnol (avec une traduction anglaise), jusqu’au 11 octobre 2015. Les directives de participation sont disponibles sur le site web du PNUD Genève

Une équipe de journalistes seniors travaillant dans le domaine du changement climatique au sein des meilleurs médias internationaux, des associations de médias régionaux et des représentants des principales organisations internationales feront la sélection des articles et aideront les participants dans l’amélioration de leur production.

“Le concours est une excellente initiative pour promouvoir les enquêtes novatrices effectuées par la jeune génération de journalistes. Il s’agit également d’une occasion pour les journalistes africains de reconfigurer les relations état-société et de contribuer au développement du continent », a jouté Sidi El Moctar Cheiguer, Président du Réseau africain des journalistes de l’environnement.

Les reportages, une fois sélectionnés et notés, seront publiés sur le site web du PNUD et diffusés par les partenaires du projet afin d’assurer une portée maximale aux articles et de soutenir l’adoption d’un programme ambitieux pendant la COP21.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *