A la Une, Maroc

Cinéma: ouverture du 9ème Festival int. du film de femmes de Salé

sale-film

(APS)- La 9-ème édition du Festival international du film de femmes de Salé s’est ouverte lundi soir par une phase protocolaire suivie de la projection du documentaire ‘’The Unbearable Presence of Asmahan’’, qui tente d’élucider certains aspects de la vie de la célèbre chanteuse libanaise.

Ce film, projeté en présence d’un nombreux public, a été réalisé par la Palestinienne Azza El-Hassan et coproduit entre l’Autriche et le Qatar en 2014. Auparavant, un hommage a été rendu à l’actrice égyptienne Salwa Khattab et au directeur général du Centre cinématographique marocain….

Les cinéphiles ont aussi eu droit à la présentation du jury présidé par Manon Barbeau, réalisatrice, scénariste et productrice canadienne. Les autres membres du jury sont les actrices Fatima Zahra Bennacer (Maroc) et Manal Salama (Egypte), la réalisatrice norvégienne Eva Dahr, la productrice française Marie Gutmann, la journaliste Djia Mambu (RD Congo), Mane Cisneros, directrice de Festival (Espagne).

Douze films de longs métrages de fiction sont en compétition officielle. Ils traitent de la thématique de la femme, et viennent d’Europe, d’Afrique, d’Amérique du Nord, d’Amérique latine et d’Asie.

Il s’agit de : ‘’Aida’’, Driss Mrini (Maroc), ‘’The lesson’’, de Kristina Grozeva & Peter Valchanov, Bulgarie (Grèce), ‘’Sworn virgin’’, de Laura Bispuri (Italie, Suisse, Allemagne, Albanie), ‘’Sangaile’’, d’Alanté Kavaïté (Lituanie, France, Pays Bas), ‘’Nahid’’, dIda Panahandeh (Iran), ‘’Flapping in the middle of nowhere’’, de Diep Hoang Nguyen (Vietnam, France), ‘’Une seconde mère’’, d’Anna Muylaert (Brésil), ‘’Pauline s’arrache’’, d’Emilie Brisavoine (France), ‘’Mustang’’, de Deniz Gamze Ergüven (Turquie, France, Allemagne), ‘’Le garagiste’’, de Renée Beaulieu (Canada), ‘’Price of love’’, d’Hermon Hailay (Ethiopie), ‘’Decor’’, d’Ahmed Abdallah (Egypte).

La compétition officielle de longs métrages documentaires met en lice six films : ‘’10949 Femmes’’, de Nassima Guessoum (France, Algérie), ‘’Queens of Syria’’, de Yasmin Fedda, (Jordanie, UAE, Grande-Bretagne), ‘’Bakhta et ses filles’’, de Alima Arouali (France), ‘’Aux marches du palais’’, de Tuong Vi Nguyen Long (France), ‘’L’homme qui répare les femmes’’, de Thierry Michel et Colette Braekman (Belgique), ‘’Aji-Bi de Raja Seddiki’’ (Maroc).

Le jury de cette section est présidé par la journaliste et critique marocaine Sabah Bendaoud, accompagnée des membres suivants : Merième Addou, réalisatrice (Maroc) et Majdouline Alami, universitaire scénographe, spécialiste en cinéma et en littérature (Maroc).

Le programme du festival prévoit une ‘’fenêtre’’ sur le cinéma marocain avec la projection de cinq longs-métrages et d’autant de courts-métrages.

Pour cette 9-ème édition du Festival international du film de femmes de Salé, le cinéma belge est l’invité d’honneur. Dans ce cadre, quatre films seront projetés.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *