A la Une, Côte d’Ivoire

Bernard Dadié : l’hommage des universitaires africains

dadie2

Ses ouvrages sont au programme dans plusieurs systèmes éducatifs de l’Afrique francophone.  La Côte d’ivoire son pays d’origine a décidé, fin septembre 2015 de lui rendre un vibrant hommage.  Il a été organisé à l’université Alassane Ouattara, un colloque international dont le thème principal a porté sur les 100 années de vie littéraire de l’écrivain ivoirien Bernard Binlin Dadié.

« Bernard Dadié est le père, le fondateur, le seigneur, le sénior, le doyen, le porte-étendard, le porte-flambeau, la conscience critique, le chef de file, la figure emblématique de la littérature ivoirienne. Il est sans conteste au centre d’une unanimité inégalée. Tous ses contemporains se sont couchés, l’homme de tous les continents est encore debout», a déclaré  Prof. Zigui Kolia Paulin, directeur scientifique du département de Lettres modernes de l’université Alassane Ouattara.

Les universitaires venus de 11 différents pays ont livré des communications qui ont permis de mieux cerner la philosophie de l’écrivain ivoirien. Il est également annoncé, la création d’un centre de documentation international sur Bernard Dadié à l’Université Alassane Ouattara.

Né en 1916, Bernard Dadi » faire partie des rares contemporains de Léopold Sédar Senghor, Alioune Diop, Aimé Césaire ou encore Léon-Gontran Damas  toujours en vie. Il a écrit plusieurs œuvres notamment «Les villes», ou encore « Pagne noir ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *