A la Une, Cameroun

COP 21 : le Cameroun peaufine sa plaidoirie

afrique-climat

 La troisième édition de la rentrée scientifique organisée  mardi  à Yaoundé par le ministère camerounais de la Recherche scientifique et de l’Innovation a été l’occasion pour les experts du climat de préparer leur argumentation pour le sommet mondial sur le climat qui se tiendra du  30 novembre au 11 décembre à Paris (France).

Selon les participants à la rencontre, l’Afrique est la principale victime des changements climatiques. Les famines, les sécheresses, les inondations, la disparition de territoires sont entre autres les maux dont souffre le continent. Le prof. Jean Louis Essame Oyono, directeur de l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales  déplore également l’apparition des  maladies infectieuses causées par des vecteurs dont le moyen d’action a changé, suite à l’élévation des températures.

Les principaux pollueurs, les occidentaux sont ainsi indexés pour mettre fin à la misère de l’Afrique. Les participants au forum appellent à des mesures contraignantes pour limiter la dégradation de la couche de zone.

Rappelons que le sommet de Paris devra permettre l’obtention d’un accord international sur le climat et le maintien du réchauffement mondial en deçà  de 2° .

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *