A la Une, Non classé

Can 2019: le Cameroun prepare ses infrastructures

can2(African Press Organization)/ — Louis Berger a annoncé qu’il supervisera le projet de modernisation de plusieurs stades de Yaoundé, la capitale du Cameroun qui accueillera la Coupe d’Afrique des Nations féminine et la Coupe d’Afrique des Nations masculine, respectivement en 2016 et 2019.

« Nous sommes honorés de contribuer à répondre aux besoins en infrastructures de deux des plus prestigieux événements sportifs en Afrique », a déclaré Jacques Blanc, directeur général délègue de Louis Berger en Afrique. « La modernisation de ces stades permettra à Yaoundé de se doter d’installations sportives de classe mondiale à la hauteur des talents qui y joueront pendant les quatre années à venir ».

Ce projet prévoit la modernisation de deux terrains d’entraînement de 1 000 places assises qui font partie du stade omnisports Ahmadou Ahidjo, ainsi que l’aménagement d’un site militaire de 2 000 places assises situé à Ngoa Ekelle. Leur modernisation, qui sera conforme aux normes de la Confédération Africaine de Football (CAF) et de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), comprendra notamment l’aménagement des aires de jeu ainsi que de nouvelles tribunes et de nouveaux vestiaires et sanitaires.

Dans le cadre de la première phase du contrat, Louis Berger a préparé des études architecturales et techniques pour cette modernisation. Le ministère camerounais du sport et de l’éducation physique a d’ores et déjà approuvé les résultats des études pour six des huit objectifs spécifiques du projet. Les appels d’offres pour les travaux ont été lancés sur la base des dossiers de consultation élaboré par Louis Berger ; les travaux vont démarrer dans les prochains jours, et Louis Berger en assurera le suivi et le contrôle.

Louis Berger est présent en Afrique depuis plus de 50 ans et a près de 25 ans d’expérience au Cameroun. La société a actuellement dix projets en cours au Cameroun et y a mené à bien plus de vingt-cinq autres projets. L’efficacité de la mise en œuvre de ces projets repose sur la consolidation des institutions, le renforcement des capacités et la formation des administrations publiques, les études de préfaisabilité et de faisabilité, la planification des transports urbains et régionaux ainsi que la gestion de projet et la supervision des travaux.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *