A la Une, Cameroun, Projets

Cameroun : Boeing Consulting va tenter de relancer Camair Co

Camair COL’Etat camerounais a décidé de confier l’élaboration du plan de relance de la Cameroon Airlines Corporation (Camair Co), le transporteur aérien public, à la société Boeing Consulting, a révélé le quotidien privé Mutations, citant une correspondance du Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, envoyée le 9 octobre 2015 au PCA de Camair Co, Edouard Akame Mfoumou.

Répondant à une requête dans laquelle Edouard AkameMfoumou souhaitait obtenir l’accord présidentiel pour recourir aux services de Boeing Consulting pour relancer Camair Co, la correspondance de M. Ngoh Ngoh précise cependant que «cette option n’exclut toutefois pas la participation d’autres intervenants qualifiés pour l’audit de Camair-Co. A cet égard, la procédure de sélection d’un cabinet d’audit, à la diligence du ministre des Finances, se poursuivra normalement».

En effet, en septembre dernier, le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, a lancé un «appel à manifestation d’intérêt, pour le recrutement d’un consultant chargé d’auditer et d’accompagner la Camair Co dans l’élaboration d’un plan de restructuration et de relance». Les cabinets intéressés par cette offre avaient jusqu’au 30 septembre 2015 pour postuler. L’auditeur qui sera retenu travaillera donc aux côtés de Boeing Consulting, dont le job description se limitera à l’élaboration d’un plan de relance de la compagnie, afin que celle-ci soit viable et compétitive.

Pour rappel, depuis son vol inaugural en 2011, Camair Co, dont les effectifs sont jugés pléthoriques, ne survit que grâce aux perfusions financières de l’Etat. L’entreprise qui dispose d’une flotte limitée à trois aéronefs est officiellement endettée, à hauteur de 30 milliards de francs Cfa.

Récemment, l’Etat a levé 25 milliards de francs Cfa auprès d’un pool bancaire local, afin de financer le plan de relance de cette compagnie aérienne publique. «L’utilisation du financement de 25 milliards de francs Cfa obtenu auprès du pool bancaire sera tributaire de l’adoption de ce nouveau plan et se fera conformément à celui-ci.», précise le secrétaire général de la Présidence dans sa correspondance au PCA de Camair Co.

Source : Agence Ecofin

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *