A la Une, Namibie

Namibie: capitale du diamant

 diamant

Les leaders mondiaux du secteur du diamant se réuniront dans le pays qui est le secret le mieux gardé d’Afrique, la Namibie, à l’occasion de la Conférence internationale sur le diamant de 2015, intitulée « Omugongo, A Cut above the Rest » (http://www.diamondsnamibia.na/omugongo/index.html). Cet événement prestigieux aura lieu au Centre de conférences Safari de la capitale namibienne, Windhoek. Ce sommet de délégués du monde entier est un forum unique de dialogue et de coopération entre les leaders de la filière au plus haut niveau. La conférence sera principalement axée sur le thème suivant : « Les défis de la valorisation du diamant en Afrique du Sud : comment rendre la filière viable et durable ». 

Définition d’OMUGONGO : grand arbre sous lequel se réunit la société civile pour débattre de façon démocratique des questions qui affectent la vie de la communauté.

Le gouvernement namibien a un partenariat en joint-venture 50/50 avec le groupe De Beers. Ensemble, ils ont mis en œuvre un plan de développement économique à long terme qui vise à établir un secteur autonome de taille de pierres précieuses au niveau national. Cela garantira la durabilité d’une filière qui représente environ 30 % des exportations annuelles de la Namibie, en apportant des fonds au pays utiles à l’amélioration des infrastructures, à l’éducation des enfants et aux soins de santé des communautés locales.

Afin de protéger l’écologie marine et les zones côtières qui abritent la plupart des diamants de la Namibie, les activités d’extraction du diamant respectent rigoureusement les normes environnementales internationales. La conformité du plan détaillé de gestion environnementale de la Namibie à la norme ISO 14001 a fait l’objet d’une vérification indépendante. Elle garantit la durabilité écologique et économique des zones d’extraction minière. « On estime que la côte atlantique de la Namibie abrite environ 80 millions de carats de pierres précieuses que le fleuve Orange a acheminées vers la mer et qui pourraient être exploitées à partir de 2050 », explique M. Hamutenya, Commissaire aux diamants pour la république de Namibie.

La Namibie recèle les plus beaux diamants et abrite l’un des plus grands dépôts alluviaux de diamants du monde. « Les diamants namibiens sont parmi les plus chers parce que leur qualité est exceptionnelle, qu’ils sont composés de carbone pur, sans tâches et qu’ils ne se désagrègent pas. Si nous n’avons pas la quantité, nous avons la qualité », déclarait Kennedy Hamutenya en 2014.

Cette conférence qui aura lieu sur deux jours sera inaugurée par le ministre des Mines et de l’Énergie, l’hon. Obeth Mbul Kandjoze (membre du Parlement). Chaim Even-Zohar, expert diamantaire, sera chargé de coordonner la conférence. L’hon. Walter K. Chidakwa, ministre des Mines et du Développement minier de la République du Zimbabwe, Shihaleni E Ndjaba, président de la Namibia Diamond Trading Company (Pty) Ltd, Burhan Seber, président de la Diamond Manufacturers Association of Namibia (DIAMAN), Kombadayedu Kapwanga, président de la Chambre des Mines de la Namibie et de nombreux autres orateurs interviendront lors de la conférence.

Durant la conférence, le musée National Earth Science Museum du ministère des Mines et de l’Énergie présentera plusieurs pièces prestigieuses de la Shining Lights Diamond Design Collection, dont certaines ont été réalisées par des créateurs namibiens primés. Durée : du 24 au 27 novembre (inclus).

Cette exposition, intitulée The Heritage Journey, présentera le destin réservé à tous les diamants, de la mine au joyau fini. La chaîne de valorisation, qui affecte tous les groupes de la communauté, sera présentée par des professionnels, tailleurs de diamants et associations de diamantaires, qui, pendant l’exposition, montreront comment les diamants sont taillés et transformés en joyaux.

Les Namibiens comme les délégués internationaux tireront profit de ce musée qui vise à mieux faire connaître les géosciences et est le dépositaire des minéraux, météorites et fossiles de la Namibie qu’il expose. À cette occasion, la nouvelle édition du livre The Diamond Journey, dirigée par le Diamond Board of Namibia, sera également lancée.

À la fin de la conférence, les participants seront conviés à un dîner de gala qui se tiendra dans les très exclusifs jardins du Parlement mis à disposition par l’Assemblée nationale. Son Excellence la Première ministre Saara Kuugongelwa-Amadhila ouvrira la cérémonie. Michelle McLean-Bailey, ancienne Miss Namibie et Miss Univers sera l’hôte de cette soirée prestigieuse. Michelle, qui est aussi philanthrope, a fondé plusieurs organisations caritatives, comme Michelle McLean Primary School et le Michelle McLean Children’s Trust, implantées en Namibie et destinées à offrir plus de chances aux enfants grâce à l’éducation.

M. Hamutenya souligne que le Diamond Board of Namibia est fier d’accueillir cet événement afin de présenter au monde entier la perle rare qu’est la Namibie et le rôle joué par le Board dans ce secteur. Il est notamment chargé de conseiller le ministre des Mines et de l’Énergie sur toutes les questions liées à la filière du diamant et de favoriser la promotion et la protection de la filière.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *