A la Une, Côte d’Ivoire

Agriculture : la jachère à  base de la plante « Sekou Touré » expérimentée en Côte d’Ivoire

4.0.1

Des chercheurs ivoiriens travaillent sur l’utilisation de la plante Chromolaena odorata communément appelée  « Sékou Touré » dans la fertilisation du sol. La jachère à base de la plante  « Sékou Touré » sera ainsi une alternative à la jachère traditionnelle de longue durée. La  zone « V Baoulé » abritera la phase expérimentale du projet.

Le projet  de valorisation de la jachère à base de la plante Sekou Touré en Côte d’Ivoire est soutenu par l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Les études sont menées par les chercheurs de l’ l’Université Nangui Abrogoua (UNA).

A termes, les espaces pauvres, impropres à la culture seront exploités grâce l’association de la plante Sekou Touré et de certains légumineuses alimentaires comme le soja et le maïs en autres.

Un atelier de restitution a été organisé le 05 janvier à l’Université  de Nangui Abrogoua. Pour les chercheurs rapportés par le site Abidjan.net, la technique de gestion durable des sols, enrichie, préserve les qualités du sol et accroit la productivité agricole. Aussi, ont-ils plaidé à l’endroit des autorités afin que la pratique du « mulching » et de la rotation des cultures soient une réalité dans cette zone pour améliorer la productivité agricole du « V Baoulé ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *