A la Une, Burkina Faso

Burkina: démarrage de la semaine de la culture

burkina24

La cérémonie d’ouverture de la 18e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) a eu lieu ce samedi 26 mars 2016 à Bobo-Dioulasso sous le thème « Culture et cohésion nationale ». A l’occasion, le Premier ministre, Paul Thiéba Kaba a invité les populations à s’unir pour construire le Burkina.

La 18e édition de SNC a été lancée au Stade omnisport Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso, ce samedi. Des prestations d’artistes ont tenu en haleine le public avant le tambour de lancement de l’édition tapé par le Premier ministre, Paul Thiéba Kaba.

Les spectateurs ont assisté à des parades culturelles de différentes régions du Burkina Faso, du Bénin, des défilés des troupes de danse, des masques, des dozos et des marionnettes.

A l’heure des allocutions, le Président de la délégation spéciale et Haut-Commissaire de Bobo-Dioulasso, Jérémie Kouka Ouédraogo, a réitéré l’importance de la culture qui englobe tous les arts et disciplines. « C’est avec cette vision que le Burkina Faso a organisé la SNC dans le but de valoriser le patrimoine Burkina et encourager les populations à sauvegarder les valeurs culturelles du Pays des hommes intègres ».

Il a ajouté que ce thème permettra de renforcer la contribution de tous dans la préservation de la paix et de la cohésion nationale.

Le co-parrain, le chef de canton de Bobo Madarê, Sidiki Sanou, représenté, a affirmé pour sa part que la SNC permet aux communautés de se connaitre. Il a lancé un appel à tous à puiser dans les valeurs culturelles pour consolider le vivre ensemble.

Le ministre de la culture et du tourisme, Tahirou Barry, lorsqu’il a pris la parole, a fait des louanges sur la ville de Bobo-Dioulasso, « une ville chargée d’histoire, terre bénie. Malgré les calamités que le pays a traversées, la ville a tenu la biennale sans crainte ».

Il a aussi avancé qu’à travers le thème, la SNC se veut une interpellation de chaque Burkinabè pour un Burkina Faso de prospérité. Et de rassurer que toutes les dispositions ont été prises pour la sécurité des festivaliers et des populations.

Quant au Premier ministre, Paul Thiéba Kaba, il a donné les objectifs de sa présence à Bobo-Dioulasso qui sont, entre autres, de découvrir la richesse de la culture et de l’art de la belle cité de Sya et rendre hommage à la jeunesse. Ainsi, il dit apprécier le thème de la biennale. « C’est un thème de rassemblement, de tolérance, de pardon et d’avenir. J’invite les jeunes par leurs différences à s’unir pour construire le pays avec les nouvelles autorités », a-t-il souligné.

Quant aux besoins des acteurs du monde culturel, le Premier ministre demande du temps. « Pour le gouvernement, dit-il, tout est prioritaire. Il faut construire, mais le budget ne permet pas de tout satisfaire».

Source: Burkina 24

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *