A la Une, Bénin

Fitheb 2016 : vers la création d’un marché africain du théâtre

fitheb2016

La 16ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb)  a pris fin ce week-end au Bénin sur une note de satisfaction à en croire les organisateurs. Malgré le budget serré et la crise sécuritaire créée en Afrique de l’ouest par les groupes armées de Boko Haram, les troupes étrangères ont répondu à la manifestation.

En dehors des spectacles, Fitheb a servi de cadre aux différents directeurs de festivals de théâtre sur le continent africain de plancher sur l’organisation prochaine d’un marché africain de théâtre. Loin des éternels discours qui tardent à voir le jour, ce nouveau projet se démarque par volonté de ses promoteurs d’aller vite au concret.

« Ici, nous sommes partis sur des éléments très concrets. Nous avons une échéance, le 16 novembre prochain. Je pense que de ce point de vue, le Fitheb a gagné en réunissant ces directeurs d’événement avec quelqu’un qui nous propose immédiatement un moment de rencontre qu’il va inscrire comme activité de son événement, les journées théâtrales de Carthage », s’est réjoui Alain Hema, Directeur du Festival international, la Ruche.

Ont pris part au 13ème Fitheb, des troupes venues de la France, de la Belgique, du Togo, du Cameroun, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Tunisie et du Maroc.

 Eric-Hector Hounkpè, le directeur du Festival, a saisi l’occasion pour interppeller les autorités africaines sur la nécessité de quitter l’étape « loisir gratuit » pour « le loisir payant ». Pour cela, Il a emmené le spectacle dans les écoles pour préparer la révèle au gout du spectacle payant.

A lire aussi :

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *