A la Une, Nigéria

Nigéria: Dangote sollicite un prêt chinois pour construire deux usines de ciment

dangote-cement

(Agence Ecofin) – Dangote Cement Plc, la plus grosse entreprise africaine de production de ciment, a obtenu un prêt de 2 milliards $ de l’International Commercial Bank of China. « C’est pour mes deux usines de ciments que je suis en train de construire au Nigéria », a expliqué le milliardaire Aliko Dangote (photo), président de l’entreprise. Il y a quelques semaines encore, l’homme le plus riche d’Afrique présidait la cérémonie de pose de la première pierre de cimenterie d’Okpella, dans l’Etat fédéré d’Edo.

Le groupe cimentier suit ainsi la logique d’un marché africain, sur lequel la demande de ciment continue de croître, tirée par des investissements dans le secteur des infrastructures. Dans ces conditions, tous les autres gros cimentiers opérant dans la région (Lafarge-Holcim Africa, Heidelberg) sont en rivalité. Dangote compte ainsi, au delà du Nigéria, accroître ses capacité de production dans l’ensemble des 12 pays africains où il opère, à 81 millions de tonnes par an.

Le placement présente un risque limité pour la banque chinoise car elle est assurée que son débiteur aura de quoi générer des revenus conséquents. Mais au-delà du marché africain du ciment qui est en pleine croissance, Dangote Cement présente un profil crédit plutôt intéressant. Au terme de l’exercice 2015, la compagnie a réalisé des mouvements de trésorerie de 318,3 milliards de nairas, pour un endettement global à court et moyen terme de seulement 263 milliards de nairas. D’autre part, son ratio Bénéfice avant impôts et amortissements sur les intérêts dus, est de 397,3% a-t-on constaté.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *