A la Une, Togo

John Kufuor : l’Ex président ghanéen à la tête de « Djondo fellowship »

kufuor
L’homme d’affaire togolais Gervais Djondo prépare le lancement du programme « Djondo fellowship ». L’initiative vise à encourager la formation au sein des entreprises africaines. L’objectif est de disposer en Afrique des cadres en mesure de concevoir et de porter des projets ambitieux.

« Djondo fellowship », sera présidé par l’ancien président du Ghana John Kufuor . Ce dernier était dans la capitale togolaise le 3 mai pour présenter au chef de l’Etat Faure Gnassingbé les contours du projet.

« M. Djondo m’a demandé de supporter le programme et je n’ai pas hésité à présider ce programme de formation. C’est dans ce cadre que je suis venu rendre visite au président togolais ici à Lomé pour lui expliquer le projet de vive voix », a-t-il déclaré.

La biographie de Gervais Djondo

Il a saisi le taureau par les cornes et a sauvé de justesse Ecobank, qui était au bord de l’explosion il y a encore quelques mois.  C’est là qu’on reconnait une fois de plus la ténacité, la force de frappe de l’homme d’affaire togolais, Gervais Djondo. Un retour au calme  au sein du groupe et salué  par l’ensemble des actionnaires et qui restera gravé dans les annales de la banque panafricaine.

Co-fondateur du groupe Ecobank et président d’honneur de Asky Airlines, Gervais Koffi Gbondjidè Djondo est avant tout guidé par le panafricanisme.

A en croire ce dernier, la  concrétisation de tous ses projets passe par la rigueur et l’esprit d’unité. « Vous voyez la force africaine réside dans l’unité ; ce que nous pouvons appeler  se mettre ensemble », déclare M. Djondo.

Et c’est d’ailleurs sa passion pour l’intégration économique africaine qui l’a conduit à mettre sur pied la banque panafricaine et la compagnie aérienne, deux projets ambitieux qui font bouger aujourd’hui le continent.

De 10 passagers lors des premiers vols en 2011, Asky Airlines enregistre de nos jours plus de 8 000 passagers par semaine sur ses différentes lignes (Afrique de l’Ouest et Afrique centrale), avec un taux de remplissage de 80%.

Pas plus qu’en mars 2014, la compagnie aérienne a été élue à Genève, « Meilleure entreprise africaine de l’année » lors des Africa CEO Forum awards.

Malgré les récentes secousses intervenues au sein de la boîte, Ecobank demeure pour sa part, une banque ayant la confiance des investisseurs et des opérateurs économiques avec une croissance de 14% des revenus au cours du premier semestre 2014.

Le Groupe Ecobank est primée « Meilleure banque africaine » et « Meilleure banque d’investissement » via sa filiale Ecobank Capital par le magazine britannique « Emeafinance » en fin de semaine dernière.

Comme pour dire, tout ce que les mains de M Djondo touchent, se transforment en or. L’homme de « vision et d’action » qui a un parcours professionnel bien rempli et un curriculum vitae bien fourni.  Un parcours qui lui a valu beaucoup de prix et distinctions honorifiques à l’échelle mondiale.

Après sa formation à l’Institut des Hautes Etudes d’Outre-mer et de l’Institut des Sciences Sociales du Travail de l’Université de Droit et Sciences Economiques de Paris, il devient Chef de la Circonscription Administrative (Préfet) de Lomé.

Il sera par la suite Directeur Général de la Caisse de Compensation, des Prestations Familiales et des Accidents du Travail du Togo, actuelle Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

M Djondo est également l´initiateur de la construction des succursales de l´UTB (Union Togolaise de Banque) et de la CNSS (caisse nationale de sécurité sociale) à Aného sa préfecture d´origine.

En 1978, il fut nommé à la tête de la Chambre du Commerce, d’Agriculture et d’Industrie du Togo et assumera des années plus tard, la présidence de la Fédération des chambres de commerces et d’industrie de l’Afrique de l’Ouest.

Avec l’appui de quelques privés, mais également des milieux bancaires notamment Ecobank, il a lancé la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et un partenariat avec Ethiopian Airlines, et réussit la concrétisation de la compagnie African Sky (Asky) dont les activités ont démarré en janvier 2010.

Et la compagnie ne  compte pas arrêter de survoler le ciel africain.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *