A la Une

BRICS: les pays émergents auront leur agence de notation

Les pays membres du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) prévoient de lancer une agence de notation financière dédiée aux marchés émergents dans le cadre de leurs efforts visant à contrer l’hégémonie occidentale dans le domaine de la finance, rapporte le quotidien Economic Times of India le 16mai, citant des sources officielles proches du dossier.

La nouvelle agence de notation, qui fournira également des évaluations du risque de crédit à d’autres pays émergents ou en voie de développement, devrait être officiellement lancée lors du prochain sommet des BRICS prévue en octobre prochain à New Delhi, a-t-on ajouté de même source.

La création de cette agence a fait l’objet de discussions approfondies lors de tous les sommets des BRICS tenus ces dernières années. Ces cinq pays émergents sont souvent très critiques envers les critères utilisés par les trois plus grandes agences de notation internationales  (Moody’s, Fitch Ratings et Standard & Poor ‘s) pour évaluer leurs économies.

 Les grands émergents affirment souvent que  les évaluations des trois grandes agences de notation occidentales sont biaisées et partiales. Ils estiment dans ce cadre que les «Big three», qui représentent 90% du marché mondial de la notation financière sont généralement optimistes sur les pays développés et pessimistes en ce qui concerne les pays en développement.

Les BRICS, qui s’estiment sous-représentées au sein du FMI et de la Banque mondiale, avaient lancé en juillet 2015 leur banque commune de développement et un fonds de réserve, espérant poser la première pierre d’une alternative à l’architecture financière mondiale née des accords de Bretton Woods. Les  BRICS  représentent 46% de la population de la planète et 19,8% du PIB mondial.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. Yves Ntsaga Mbolé

    C’est une initiative louable à encourager absolument. C’est tout à fait normal que les agences occidentales préservent les intérêts des pays occidentaux. Il est préférable qu’on ai une certaine alternative avec la venue de cette agence de notation en gestation. Vivement qu’elle soit mise sur pied afin qu’on sorte résolument de ce monde unipolaire, qui encouragent les riches à se maintenir ou ils sont déjà et les pauvres à s’enfoncer encore plus et même à disparaitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *