A la Une, Maroc

Tourisme: le Maroc à la conquête de l’Afrique

tourisme-maroc

(Agence Ecofin) – C’est une conférence Internationale aux relents de démonstration de force que la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT), bras armé de l’Etat marocain pour les Investissements liés au tourisme, a organisé à Rabat les 31 mai et 1er Juin dernier, sous le thème « l’ingénierie touristique, catalyseur de développement ».

Près de 300 participants, incluant politiques, experts, financiers et spécialistes du secteurs se sont en effet donnés rendez vous dans la capitale chérifienne, pour deux jour durant, afin de mettre à l’épreuve les différents modèles d’ingénierie touristique ayant pour objectif d’accroître les Investissements Directs Etrangers (IDE) dans le tourisme.

En ouverture du Forum, outre les interventions ministérielles et celle du patron de la SMIT, Imad Barrakad, qui a souligné la forte attractivité du Maroc lors des cinq dernières années, avec près de 4 milliards d’euros d’investissements touristiques consentis, les participants ont eu droit à une « master class » d’un grand témoin du continent, l’ancien premier ministre du Congo, Isidore Mvouba, qui a balayé les enjeux transversaux du développement territorial au service du tourisme, du haut de sa riche expérience au sein de l’exécutif de son pays.

Car si l’ingénierie touristique est une pratique encore récente, le participants et experts ont souligné qu’ « elle n’en est pas moins devenue absolument essentielle pour favoriser le processus décisionnel des investisseurs touristiques mondiaux », en permettant notamment « d’articuler de manière optimale le couple territoire/vocation en conceptualisant des produits en adéquation avec les attentes des grands groupes et opérateurs. »

Ces derniers évoluent en effet au sein d’un marché de plus en plus compétitif et imprévisible, caractérisé par de nombreux chocs externes au niveau de la demande et une montée en puissance de nouveaux acteurs digitaux qui viennent bousculer le marché.

Dans ce contexte, le Maroc semble vouloir se positionner sur son nouveau terrain de jeu de prédilection, l’Afrique, continent au sein duquel les entreprises du royaume chérifien progressent de manière substantielle depuis une décennie. A cet égard, la SMIT a initié le premier réseau med-africain de l’ingénierie touristique, espérant ainsi se positionner au centre de la conversation sur l’investissement touristique en Afrique, et jouer le rôle de « hub » pour ces derniers.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *