A la Une, Sénégal

Sénégal : Illumigène Malaria, la nouvelle méthode pour détecter le paludisme

paludisme-afrique

Les initiatives pilotées par des Africains pour venir à bout du paludisme se multiplient en Afrique.  Le professeur sénégalais  Daouda Ndiaye et son équipe ont mis en place Illumigène Malaria,  un nouveau test qui permet de détecter en moins d’une heure, le parasite auteur du paludisme même si son taux est faible dans le sang du patient.

« Quand le parasite devient rare, l’observer ou l’identifier devient difficile. Il y aura toujours des parasitémies qu’on ne détectera pas. Donc il y a des patients pour lesquels les tests vont révéler un résultat négatif alors qu’ils sont bien porteurs de parasites», explique le professeur.

Avant cette découverte, le Nigérian Dr Eddy Agbo avait découvert Urine Test for Malaria (UMT) qui permet d’effectuer le dépistage du paludisme avec un simple bâtonnet et de l’urine. Le résultat de l’analyse est connu en moins de 25 minutes.

Au Burkina Faso, des étudiants ont inventé un savon anti-moustiques  dénommé « Faso Soap ». Leur objectif ;  protéger 100.000 africains du paludisme.

En 2015, le monde a enregistré 214 millions cas de patients souffrant du paludisme et 438 000 décès dus à la maladie. L’Afrique à elle seule  enregistre 89% des  cas et 91% de décès selon des chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la Santé OMS.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *