A la Une, Bénin, Cap-vert, Gambie, Ghana

Le Mobile banking : les Africains de plus en plus accros !

mobile-banking
Le développement de la banque mobile en Afrique et au Maghreb est à une vitesse de croisière. Les applications de mobile banking  se multiplient au jour le jour. Et en Afrique, les utilisateurs deviennent de plus en plus légion et accros.
Avec une telle percée, l’on se demande si ce système de monnaie électronique n’est pas sur le point de détrôner les banques installées sur le continent africain ?
Selon une étude publiée par Afrique Itnews, les Maliens font le plus de transferts de personnes à personnes. Près de 7 000 000 de transferts équivalents à près de 218 milliards de Fcfa ont été effectués au Mali en 2014.
Selon des données publiées par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, en 2014, la Côte d’ivoire représentait la grande majorité des comptes bancaires mobiles actifs. Si les données ont depuis évolué, la Côte d’Ivoire reste le leader incontestable de la zone CEDEAO.
Entre 2010 et 2014, le nombre d’initiatives d’émission de monnaie électronique a  presque triplé, passant de 11 à 32.
Les principaux services de paiement concernent le règlement des frais liés à la consommation d’eau, d’électricité, d’abonnements à des chaînes de télévision satellitaires, d’achats de marchandises ou d’autres services (boutiques, grandes surfaces, stations services, etc).
Des paiements de taxes, d’impôts et autres indemnités auprès de l’Etat et le remboursement des échéances des traites de microcrédit, sont également effectués, mais de façon accessoire.
L’offre « Orange Money » est la plus dynamique du marché de l’Afrique de l’ouest. La valeur moyenne journalière des opérations a atteint à 10,3 milliards FCFA en 2014 contre 4,4 milliards un an plus tôt.
Blaise Akame

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *