A la Une, Kenya, Politique

Uhuru Kenyatta : Du boulot d’accord mais aux Kenyans d’abord !

 

uhuru-kenyatta-6Le Chef de l’Etat Kenya est reconnu pour son sens du panafricanisme. Et dans sa prise des décisions en tant que premier citoyen du pays, il joue la carte du patriotisme.

Dans une récente circulaire, le président Kenyatta a invité mieux « forcé » les ONG à engager des travailleurs locaux plutôt que des expatriés. Le numéro 1 kenyan entend s’attaquer au «syndrome du sauveur blanc».

Le document officiel souligne que les étrangers ne pourront désormais bénéficier d’un permis de travail que pour former des Kényans, ou si aucun travailleur local n’est disponible. Dans le même esprit, chaque ONG devra engager un nombre paritaire de locaux et d’étrangers.

Selon la BBC, environ 240.000 personnes travaillent pour des ONG dans le pays, dont 12.000 Occidentaux expatriés.

L’ambition pour le gouvernement, c’est de réglementer alors l’humanitaire au Kenya.

Pour Fazul Mahamed, directeur du bureau des ONG, il est inconcevable que « dans tout le pays, nous n’avons pas un seul Kényan qui pourrait prendre la place d’un expatrié. Nous avons des Kényans diplômés, il faut leur donner la priorité ».

Ce dernier accuse également les ONG d’accorder aux Occidentaux des salaires astronomiques (jusqu’à 20.000 euros), parfois quatre fois supérieurs à ceux des locaux.

« Les expatriés ont aussi droit à une allocation de logement, et les études de leurs enfants sont prises en charge», note enfin Fazul Mahamed, cité par The Standard, un grand journal de Nairobi.

Dans la foulée, les Ong rejettent l’argument selon lequel elles exerceraient une telle inégalité de salaires, mais il faut être aveugle pour ne pas s’apercevoir que le niveau de vie n’est clairement pas le même. Le taux de pauvreté est de 42% et celui du chômage 20%. Dans le même temps, nombreux expatriés qui travaillent dans l’humanitaire vivent dans de belles villas et roulent dans des voitures de luxe.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. Merci Monsieur Akame pour cet article des plus verdicts. Est-il possible d’avoir accès à cette circulaire? D’avance merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *