A la Une, Politique, Sénégal

Sénégal : Macky Sall dans la tourmente ?

Macky Sall

L’inspecteur des Impôts et Domaines Ousmane Sonko, a encore frappé fort. Il soutient que le Chef de l’Etat sénégalais a payé 50 millions  F Cfa au Fisc américain, entre 2008 et 2012, rien que sur sa maison de Houston. Il soutient que Macky Sall a une une femme et des enfants américains.

Des révélations troublantes qui choquent l’opinion sénégalaise et alimentent les discussions dans la mesure où M Sall entend écarter des candidats de la double nationalité à la présidentielle de 2019. Or, lui même en est un, selon les accusations de l’inspecteur Sonko, sans toutefois apporter la preuve.

Ce dernier accuse par ailleurs le président de la République et son jeune frère Aliou Sall d’être trempés dans le « deal » du pétrole sénégalais.

Dans une interview accordée à nos confrères du journal Walfadjri, le leader de Pastef déclare en ces termes :

« Est ce que Macky Sall était le président indiqué pour poser ce débat ? Voilà un homme dont toute la famille est de nationalité américaine. Lui n’en est pas. Mais son épouse, ses enfants tout le monde sont de nationalité américaine. Voilà un homme qui, entre 2008 et 2012 a payé presque 50 millions d’impôt au fisc américain rien que sur sa maison de Houston. Dans sa déclaration de patrimoine, il a parlé d’appartement. Ce n’est pas un appartement, c’est une maison. Rien que sur sa maison, aujourd’hui sa famille, son épouse paye des impôts parce que l’Amérique n’est pas comme ici. Et sur des revenus gagnés au Sénégal dont je ne suis même pas sûr qu’ils ont été imposés au Sénégal ».

« Le pétrole a été découvert depuis 2000 au Sénégal. Macky Sall était en ce moment directeur de la banque des données de PETROSEN. Et quand les premières conclusions ont été rendues, il était Directeur général de PETROSEN. Il connaît parfaitement tout ce qui se passe. Il a la cartographie du pétrole sénégalais et des mines du Sénégal. C’est un délit d’initié que d’avoir mis son frère dans l’exploitation du pétrole. Son frère qui aujourd’hui, se retrouve avec des blocs pétroliers dans le cadre de cette entreprise-là, qu’on appelle Petro tim », a-t-il ajouté.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *