A la Une, Sports

Zimbabwe: Zéro médaille aux JO 2016, Mugabe va sévir !

mugabeEn dépit de sa piètre prestation aux JO 2016, laquelle soldée par zéro médaille, la délégation zimbabwéenne, composée de 31 athlètes, n’espérait pas tout de même un tel accueil à son retour de Brésil.

Dès leur arrivée mardi 23 août dernier à l’Aéroport international de Harare, les membres de l’équipe olympique du Zimbabwe auraient été interpellés manu militari et placés en détention, sur ordre du Chef de l’Etat, Robert Mugabe.

C’est le Commissaire général de police de la République du Zimbabwe, Augustine Chihuri qui aurait dirigé cette opération aussi « spectaculaire » comme cela puisse le paraître.

Pour le guide zimbabwéen, l’argent investi dans l’équipe pour représenter le pays à RIO 2016, aurait pu servir à acquérir des équipements et construire des écoles.

« Nous avons perdu de l’argent du pays sur ces rats que nous appelons athlètes. Si vous n’êtes pas prêts à vous sacrifier et gagner encore du cuivre ou des médailles en laiton (faisant référence aux 4e et 5e positions) que nos voisins du Botswana ont fait, alors pourquoi vous allez gaspiller notre argent ?», a laissé entendre Robert Mugabe.

« Si nous avions juste besoin de gens pour aller au Brésil pour chanter notre hymne national et de hisser notre drapeau, nous aurions envoyé quelques-unes des belles filles et beaux mecs de l’Université du Zimbabwe pour nous représenter », a-t-il ajouté sur un ton ironique.

Il conclut en disant : « Je ferai en sorte que chacun d’eux rembourse à l’administration du gouvernement, même s’il faut 10 ans pour récupérer, maintenant, il se révèle être un prêt bonifié que nous leur avons donnés pour aller visiter le Brésil en tant que touristes, ils sont inutiles ».

Chef d’Etat unique en son genre, personnalité à part entière, Robert Mugabe ne cesse de surprendre l’opinion par ses déclarations et ses citations.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *