A la Une, Burkina Faso, Politique

Samaté: Candidate burkinabè au poste de commissaire aux affaires pol. de l’UA

Minata SamatéLa commission des Affaires politiques de l’Union Africaine demeure un département indispensable au bon fonctionnement de l’UA. Et c’est ce poste que Minata Samaté, désire occuper.

L’ancienne ministre burkinabè chargée de la Coopération régionale, l’a fait savoir mardi 30 août 2016, en annonçant sa candidature au cours d’une conférence de presse.

C’est le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, qui a présenté officiellement la candidature de Minata Samaté.

Ce dernier précise qu’en plus du Burkina Faso, la candidature de Minata Samaté est portée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Une fois élue au poste, Minata Samaté souhaiterait « contribuer à la défense des intérêts non seulement de la sous-région ouest africaine mais également du Burkina Faso ».

A noter au passage que la Commission des affaires politiques de l’UA procèdera à son prochain renouvellement des instances en janvier 2017.

Elle est chargée de la promotion de la paix et de la sécurité, de la démocratie, des droits de l’homme et du développement. Cette commission traite également des questions des réfugiés et des déplacés sur le continent.

Dans le milieu diplomatique, l’actuelle Chargée de mission au ministère des Affaires étrangères, Minata Samaté, possède plusieurs cordes à son arc. Elle fut précédemment ministre chargée de la Coopération régionale et ambassadrice du Burkina Faso à Addis-Abeba en Ethiopie.

Elle a également occupé les fonctions de Directrice du Mécanisme conjoint ONU/UA pour le Darfour et celle de conseillère diplomatique à la présidence du Faso de novembre 2003 à mai 2007.

Diplômée, depuis 1996, des Etudes Supérieures Spécialisées en Administration internationale à l’université de Paris I- Panthéon- Sorbonne, la candidate burkinabè a su, par l’abnégation et la rigueur, forger ses compétences en matière de management, de supervision, de planification et de gestion des ressources humaines, financières et matérielles.

Des qualités, dit-on, qui lui ont permis d’exécuter avec brio les tâches des institutions pour lesquelles elle a précédemment travaillé.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *