A la Une, Côte d’Ivoire, Projets

Ma Famille: 300 nouveaux épisodes pour la 2e saison du téléfilm ivoirien

DeltaOn en sait davantage sur la série ivoirienne culte « Ma Famille » rebaptisée « Ma grande famille » qui revient en 2017 pour le grand plaisir des téléspectateurs.

Disparue des écrans depuis 2007, la seconde saison de la série ivoirienne à succès est plein tournage. Et tenez-vous bien, c’est un total de 300 nouveaux épisodes de 26 minutes avec des histoires encore plus croustillantes que la réalisatrice et actrice principale du téléfilm Akissi Delta veut offrir au grand public.

« La série nous replonge avec délectation dans les déboires de la vie conjugale du duo mythique Delta-Bohiri (mari et femme dans la série) et des nombreuses maîtresses qui gravitent autour de Monsieur », explique la comédienne et réalisatrice ivoirienne Delphine Akissi Loukou alias Delta (photo).

« Cette deuxième saison est une continuité, c’est la suite logique de la première », a souligné la réalisatrice, tout en rappelant que la série embrasse des sujets de société africains tels que l’éducation, la santé, les traditions et la sexualité.

Pour le réalisateur Tano Kouadio, « Ma grande famille va mettre en évidence l’activité quotidienne de l’Afrique d’en-bas qui se déroule dans les cours communes en Côte d’Ivoire (des locataires issus de différentes familles vivent souvent dans une même maison ou concession), avec des rumeurs invraisemblables, des ragots, des mensonges ».

A noter que la seconde saison de la série a nécessité 12 mois de tournage en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Mali, au Burkina, au Togo, au Bénin et au Niger, avec des comédiens venus des pays francophones d’Afrique centrale et de l’Ouest.

Le budget tourne autour du milliard de FCFA (1,5 million d’euros). A+ (la chaîne africaine du groupe Canal+) et la RTI (la télévision ivoirienne) sont les producteurs de cette seconde saison.

En attendant 2017, voici un épisode de la saison 1 de Ma Famille

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *