A la Une, Politique, Sénégal

Affaire « Biens mal acquis » : Karim Wade blanchi par la justice française

Karim WadeC’est une belle victoire pour la famille et les avocats de Karim Wade, le fils de l’ancien Chef d’Etat sénégalais Abdoulaye Wade.

La justice française a débouté lundi denier l’Etat du Sénégal, en rejetant sa demande de confiscation de l’appartement de Karim Wade situé dans le 16ème arrondissement de Paris.

Elle a estimé que Karim, l’ex-ministre des Transports aériens du Sénégal, n’avait commis aucune infraction pour justifier une telle procédure.

Le tribunal correctionnel a ainsi rejeté les accusations de corruption et de blanchiment contre le rejeton de Wade.

Il pourra donc garder l’appartement et le compte bancaire concernés par cette demande formulée par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), après un procès qui aura duré près de deux ans et demi.

En mars 2015, la CREI du Sénégal, avait condamné Karim Wade à six ans de prison ferme pour enrichissement illicite et plus de 210 millions d’euros d’amende.

Dans la foulée, l’Etat sénégalais avait engagé des actions en vue du rapatriement des fonds suspectés et de la saisie de valeurs mobilières et immobilières de Wade fils à son profit, notamment en France, à Monaco et au Luxembourg.

Quand l’affaire s’est éclatée, des voix se sont élevées pour accuser Macky Sall, l’actuel président sénégalais de « vouloir éliminer un adversaire politique de taille ».

Pour d’autres, Macky Sall voulait visiblement faire de cette affaire, un exemple palpable de sa volonté de combattre l’enrichissement illicite, la corruption et le pillage des ressources publiques.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *