A la Une, Soudan

Mo Ibrahim : « Ali Bongo n’a pas gagné, un point un trait »

Mo Ibrahim okAu moment où les Gabonais ont tourné la page des malheureux événements post-électoraux pour se projeter dans l’avenir, la réélection « contestée » d’Ali Bongo est toujours d’actualité.

Pour le milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim,  « l’élection du 27 août dernier n’a pas été remportée par Ali Bongo ».

L’entrepreneur de renom a fait cette intervention en marge de la présentation de l’indice annuel 2016 sur la gouvernance en Afrique.

« La récente élection au Gabon, tout le monde sait qu’elle a été volée. Ali Bongo n’a pas gagné, un point un trait », a affirmé le président de la Fondation Mo Ibrahim, cité par nos confrères en ligne Gabon Libre.

« Et les gens ont les chiffres, j’ai les chiffres. Je sais exactement comment les Gabonais ont voté », a-t-il ajouté.

« Les gens disent que l’élection s’est déroulée normalement, que personne n’a été tué… et qu’après tout, c’est une lutte familiale. Ce sont des beaux-frères. C’est la famille, donc ça n’a pas d’importance», a déclaré Mohamed Ibrahim.

« Je ne sais pas, mais cela ne peut pas continuer comme ça. Sérieusement ! Cela doit s’arrêter et il est temps de prendre une position ferme contre ces leaders », a-t-il lancé.

Dans son intervention, Mo Ibrahim a dénoncé une « démarche moins brutale » en bourrant les urnes et en gonflant les chiffres pour se maintenir au pouvoir,

Il a par ailleurs déploré la passivité de la communauté internationale par rapport au contentieux électoral gabonais.

Cette position exprimée par Mo Ibrahim, vient jeter le pavé dans la marre, ce qui relance le débat sur la réélection d’Ali Bongo que conteste l’opposant Jean Ping.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *