Cameroun

Vendredi noir au Cameroun : Un train qui déraille, une route qui se divise en deux !

CvS4LeUXYAAqLMeLe Cameroun a été frappé vendredi 21 octobre par une double tragédie. Un train de voyageurs entre Yaoundé et Douala, a déraillé faisant un bilan de 55 personnes et près de 600 blessés. Plusieurs wagons ont basculé sur le bas-côté de la voie.

Le train avait quitté la gare de la capitale aux environs de 11H00 (10H00 GMT). Il a déraillé vers la mi-journée aux abords de la ville d’Eseka (200 km à l’est de Yaoundé), selon le ministre camerounais des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o, cité par Jeune Afrique.

A en croire les spécialistes, le train était bondé suite à la coupure de la route Yaoundé-Douala après l’effondrement d’un pont sous l’effet de la pluie.

cameroun-53-morts-dans-le-deraillement-d-un-trainFace à cette situation, les voyageurs se sont rabattus en masse vers les gares de Douala et de Yaoundé, nombre d’entre eux n’ayant pas les moyens de prendre l’avion.

La route a été coupée dans les deux sens au niveau de Matomb, à 68 km de la capitale à la suite de l’effondrement d’une buse métallique sur la RN3 (route nationale numéro 3), a annoncé le ministère des Travaux publics dans un communiqué transmis à l’AFP.

Selon le magazine panafricain Jeune  Afrique, la route reliant le port de Douala, capitale économique, à Yaoundé est l’une des plus importantes du pays par la densité du trafic.

C’est aussi l’un des principaux axes commerciaux d’Afrique centrales. Les échanges vers le Tchad et la Centrafrique, pays enclavés, transitent aussi par cette route.

A lire aussi :

À propos Blaise AKAME

Journaliste à Africa Top Success

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *