A la Une, Bénin, Politique

Bénin : Les réformes de Talon vivement contestées

patrice-talonLa « rupture » du Chef de l’Etat Patrice Talon serait-elle mal perçue chez les Béninois ? Après plus de 6 mois de gouvernance du richissime homme d’affaires, des voix s’élèvent pour dénoncer une politique de « deux poids deux mesures ».

Dans une tribune publiée mardi 25 octobre de l’année en cours, par nos confrères de  24H au Bénin, il ressort que l’opinion publique dénonce « l’incohérence » des mesures prises par le gouvernement de Talon.

La précipitation, l’injustice et le favoritisme, voilà entre autres caractéristiques du pouvoir en place, à travers l’octroi des marchés gré à gré à une classe ou catégorie d’hommes d’affaires ou de nomination clandestine des collaborateurs dont la seule ambition est de « satisfaire leurs intérêts ».

La tribune note une volonté ou une tendance du pouvoir à consoler, à apaiser ou à satisfaire des supporters de Patrice Talon à la dernière présidentielle qui s’impatientent de ne pas encore eu leur part du gâteau.

« Il y a certainement une volonté de mieux faire. Mais reconnaissons aussi que beaucoup d’erreurs ou d’insuffisances méritent d’être relevées et cela donne l’impression que les mesures ou les décisions sont prises de manière précipitée et sans une véritable concertation », souligne Euloge Gandaho, dans son billet.

« Les remous et les contestations au niveau des syndicats, des acteurs du secteur de la commercialisation ou de l’exportation du bois, des promoteurs des établissements de l’enseignement supérieur privé, des étudiants dont les associations ou organisations syndicales sont suspendues, en disent long. Et le gouvernement de la rupture se voit parfois obligé de revenir sur certaines décisions ou de corriger le tir », ajoute le document

Ce dernier estime que cette situation pousse à dire qu’après six mois de gestion des affaires de l’Etat par le pouvoir de la rupture, les attentes des Béninois ne sont pas encore comblées.

Cependant, conclut le billet, « il faut aussi comprendre ceux qui croient ou qui disent que çà traîne ou que çà n’avance pas. Patrice Talon et son équipe doivent le reconnaître et se remettre humblement en cause. Et ce sera peut-être une force ou une puissante arme qui leur permettra de réussir leur mandat en triomphe, à la grande satisfaction des Béninois qui continuent de croire à la prospérité de leur pays et au mieux-être ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *