A la Une, Sports

CAN 2017: Eperviers et Lions n’apprécient guère leur lieu d’hébergement

adebayorL’hôtel réservé pour héberger les sélections nationales togolaise et marocaine, en marge de la 31è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2016), n’est pas du tout du goût des staffs respectifs.

L’hôtel de Bitam dans lequel les Eperviers du Togo et les Lions de l’Atlas du Maroc devraient séjourner tout au long de la compétition, est loin de respecter les standards internationaux, à en croire les dirigeants des deux équipes logées dans le groupe C.

L’hôtel en question se trouve à Oyem (nord du Gabon) et située à 70 km du Stade. Le lieu d’hébergement ressemblerait à des « chambres de passe » et seraient comparables aux cellules d’une prison.

Le constat a été dressé suite à une visite d’inspection effectuée au lendemain de la cérémonie de tirage au sort à Oyem, par la délégation togolaise composée Col. Guy Akpovy, président de la Fédération Togolaise de Football (FTF) et du sélectionneur Claude LeRoy.

Pour la FTF, il est hors de question de loger les Eperviers dans des conditions aussi exécrables. Même tonalité de la part de la Fédération royale marocaine qui pense pour sa part, changer d’hôtel quitte à payer le prix fort.

La Confédération Africaine de Football (CAF) et le comité local d’organisation sont vivement interpellés à trouver une alternative à ce problème pas des moindres. Une bonne prestation des deux sélections en dépend.

Photo: Emmanuel Adebayor, attaquant togolais.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *