Politique, Togo

Mutualité en Afrique: Lomé abrite une rencontre du Bureau de l’UAM-AFRO

IMG_7787En Afrique subsaharienne, seulement une petite portion de la population dispose d’une protection sociale. Les communautés sont confrontées à un problème crucial d’accès aux soins de santé. Portées par un élan d’entraide et de solidarité, elles sont de plus en plus nombreuses à recourir aux mutualités comme mécanisme d’assurance maladie.

Au Togo, un régime obligatoire d’assurance maladie est mis en place en 2011 et opérationnel un an plus tard, au profit des agents publics et assimilés.

Même s’il est considéré aujourd’hui comme une ouverture vers la couverture maladie universelle, ce régime, qui est géré par l’Institut national d’assurance maladie (INAM), ne prend pas en compte, pour l’instant, le secteur privé.

Face à cette situation, tout comme dans plusieurs pays, le mouvement mutualiste a évolué au Togo dans un environnement caractérisé par une insécurité juridique. Et ceci, sous la bannière du Cadre national de concertation de la mutualiste au Togo (CNCMUT), lequel constitue un acteur clé du processus d’extension de la protection sociale. Pour favoriser une intégration sous-régionale, un encadrement du secteur s’impose alors.

C’est ce qui justifie la tenue depuis vendredi 28 octobre 2016 à Lomé et ce pour deux jours, d’une réunion de l’Union africaine de la mutualité (UAM-AFRO), regroupant ainsi les acteurs et actrices de la sous région ouest africaine mais aussi de tout le continent.

A en croire les organisateurs, cette rencontre a pour objectif principal de promouvoir le rôle et les activités de l’UAM auprès des acteurs mutualistes du Togo.

En organisant la présente réunion au Togo, le Bureau de l’UAM-AFRO a pour ambition d’impliquer tous les acteurs mutualistes de ces pays dans la dynamique structurante du mouvement mutualiste ouest-africain.

Concrètement, il s’agit d’échanger sur l’état des lieux du mouvement mutualiste du pays et les perspectives de structuration ; présenter l’organisation, le fonctionnement et les activités de l’UAM-AFRO ; discuter de l’organisation de journées africaines de la mutualité.

Il sera également question d’assurer un plaidoyer auprès des autorités en charge des politiques de protection sociale en vue de l’inclusion des mutuelles dans les stratégies nationales de mise en œuvre de la couverture médicale universelle.

La rencontre de Lomé devrait permettre aux Togolais de se sentir membres à part entière d’une famille africaine, dans le but d’œuvrer pour la promotion des mutuelles de santé afin d’assurer des soins de santé de qualité aux populations.

Selon Mme Ghislaine SAIZONOU, la présidente du CNCMUT, les échanges serviront de cadre de pour faire le point sur le travail abattu par le Cadre et de définir une feuille de route du partenariat avec l’UAM-AFRO, qui poursuit son offensive dans tous les pays d’Afrique de l’ouest.

Et il est à noter que c’est en fonction des besoins des pays de l’Afrique subsaharienne, que cette feuille de route sera définit.

Faisant le point sur l’évolution des mutuelles au Togo, Mme SAIZONOU a souligné qu’ « elles sont très vives » car, soutient-elle, « c’est des structures qui ont évolué par leurs propres moyens sans la contribution de l’Etat ».

Dans son intervention, elle a exhorté le gouvernement à soutenir les mutuelles dans leurs activités pour une « extension plus large » de la couverture maladie, selon la réglementation de l’UEMOA.

« Avec l’accompagnement de l’Etat, nous allons couvrir tout le territoire togolais car seules les régions maritime, centrale et des Savanes sont dotées mutuelles », a-t-elle relevé.

« Nous souhaiterions voir d’autres structures jouer un rôle prépondérant dans l’architecture des mutuelles au Togo, constituer un réseau beaucoup plus dynamique des acteurs afin de répondre efficacement aux aspirations des bénéficiaires », ajoute la présidente du CNCMUT.

Autrement dit, il s’agit de réveiller ce rôle de solidarité et d’entraide des populations et ensuite l’encadrer pour aider les populations à s’épanouir.

A l’ouverture des travaux par le représentant du ministre de la santé et de la protection sociale, le Bureau de l’UAM-AFRO n’a pas manqué de saluer ladhésion massive et l’engagement des acteurs togolais des mutuelles.

Créée en novembre 2007 au Sénégal et basée au Maroc, l’Union Africaine de la Mutualité (UAM) est présente dans 18 pays.

IMG_7778

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *