A la Une, Cameroun, Politique

Cameroun: A l’heure des indemnisations, les familles des victimes en colère

EsekaDeux semaines après le déraillement du train sur l’axe Yaoundé-Douala, qui a fait des dizaines de morts et des centaines de blessés, l’émotion est encore vive au Cameroun et la mélancolie gagne toujours le cœur des familles ayant perdu des êtres chers.

A l’heure des indemnisations, c’est un grincement des dents dans les rangs des familles des victimes qui fustigent le processus de dédommagement promis par la CAMRAIL et son assureur.

Ces dernières dénoncent le fait de n’avoir pas suffisamment des informations relatives aux frais d’obsèques, afin de les toucher, lesquels sont fixés à 1,5 millions de F CFA.

Dans la foulée, un Collectif de soutien aux victimes vient d’annoncer poursuites judiciaires contre l’exploitant des chemins de fer.

Pour le collectif « Tous Eseka », la question des indemnisations reste entière malgré la mise à disposition des frais funéraires.

« Il faut préciser que parmi les victimes et les morts, il y en a qui sont accidentés, qui ont besoin de soins d’urgence et parfois d’évacuation. 1,5 million de francs CFA pour ceux qui sont décédés, c’est très peu, et apparemment c’est tout ce que propose Camrail. Il faudrait aller au bout et même s’il faut aller dans un procès nous allons porter plainte », précise le porte-parole du collectif, cité par RFI.

Pour Robinson, frère ainée d’une fille victime, les opérations se dérouleraient sans grande transparence. « Je pense qu’il y a des choses qu’on est en train de nous cacher. Même pour la question des indemnisations, il y a des choses qui ne sont pas claires, qu’on ne veut pas nous dire », s’est-t-il offusqué.

A noter que dans les agences Camrail de Yaoundé et Douala, quelques familles des 79 victimes décédées déclarées, ont pourtant pu rentrer en possession des frais funéraires promis par l’assureur et la compagnie ferroviaire.

A lire aussi :

Photo du profil de Blaise AKAME

À propos Blaise AKAME

Journaliste à Africa Top Success

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *