A la Une

Victoire de Trump: Maitre Gims « arrête » la musique, la toile s’enflamme !

Congolese-born French rapper Maitre Gims takes photos as he arrives on May 14, 2016 for the screening of the film "The BFG" at the 69th Cannes Film Festival in Cannes, southern France. / AFP PHOTO / LOIC VENANCE

Décidément, l’arrivée du milliardaire Donald Trump à la Maison Blanche n’a pas seulement secoué le monde politique mais aussi celui du showbiz.

Après les célébrités américaines qui ont promis quitter le sol américain si le rival de Clinton remportait la victoire, c’est au tour du chanteur congolais Maitre Gims d’annoncer sa retraite musicale, quelques instants après la publication des résultats de la présidentielle des USA.

« Je vous annonce que j’arrête officiellement la musique…Merci pour tout ! », voilà le message posté par Meugui sur Instangram, accompagné par des hastags #deception, #Trump, #Findumonde, #Debutdelafin et #Boblepongepresident.

maitre

Plaisanterie ou sérieux ? C’est la question qui trottinait dans l’esprit des millions de fans de l’artiste musicien aux lunettes de soleil noires et auteur de plusieurs tubes planétaires. L’hypothèse d’un piratage de compte était également envisagée.

Après l’agitation créée par cette information « virale » sur les réseaux sociaux, l’ancien leader de Sexion d’Assaut, postera un second message que voici : « Mon troisième album s’intitulera La ceinture noire ».

maitre1

Finalement après quelques heures, Maître Gims a tenu à rassurer ses fans en ces termes: « Après le poisson d’avril, je vous présente l’écureuil du mois de novembre ».

C’est là que l’on comprendra aisément que c’était un coup de pub, pour créer du trafic sur sa page, afin de promouvoir son actualité musicale, permettant ainsi au public de découvrir le titre de son prochain album. Un véritable coup de maitre !

Conclusion, Maitre Gims n’est pas prêt d’arrêter la musique, du moins, pour l’instant, à cause de la victoire de Trump.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *