A la Une, Présidentielles 2017, Sénégal

Présidentielle 2017 : l’Afrique célèbre la défaite de Sarkozy

sarkozy-afrique

Candidat malheureux au premier tour des primaires de la droite, Nicolas Sarkozy n’as pas que des sympathisants en Afrique (comme tentait de le faire croire les images de sa dernière visite en Côte d’Ivoire).
La défaite de l’ancien président français devancé par François Fillon et Alain Juppé est largement commentée par des Africains sur les réseaux sociaux. « Sarkozy perd, j’en suis heureux. J’aurais voulu que mes sentiments soient les mêmes en ce qui concerne le système parasitaire France-Afrique », a écrit l’internaute Baula sur son compte Twitter. Comme lui, beaucoup d’internautes se réjouissent de la retraite politique de l’homme qui a soutenu que l’Afrique n’était pas rentrée dans l’histoire.


Un passé conflictuel avec l’Afrique
L’Ancien président français Nicolas Sarkozy a rarement été en odeur de sainteté avec l’intelligentsia africaine. Les politiques du président de l’UMP (devenu les Républicains) sur l’immigration ont été les plus controversée depuis les 15 dernières années. Apôtre de l’immigration choisie, Nicolas Sarkozy distingue les immigrants retenus pour leur valeur économique et leurs facultés à s’adapter de ceux bénéficiant de regroupements familiaux ou du droit d’asile.
Sa tristement célèbre phrase « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire » prononcée le 26 juillet 2007 à Dakar (Sénégal) a augmenté sa côte d’impopularité en Afrique. Il est également reproché à l’ancien président français son rôle sournois dans l’assistanat du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi créant l’instabilité politique et économique dans une des régions les plus riches du continent africain. Son intervention ainsi que celle de la Grande Bretagne dans la crise lybienne seront remises en cause par un rapport des parlementaires britanniques publié en septembre 2016.

Après sa défaite, Nicolas Sarkozy est attendu au Maroc avec sa famille.

Et vous...Que pensez-vous du Franc CFA?

View Results

Loading ... Loading ...

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *