A la Une, Politique, Présidentielles 2017

Rama Yade: La candidate de « La France qui ose »

Rama YadeL’ex-secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy, Rama Yade est candidate à la présidentielle française de 2017. Une candidature qui a suscité à la fois admiration et interrogation dans la mesure où elle a manifesté son refus de se soumettre à la traditionnelle primaire des Républicains.

« Je suis candidate à la seule primaire qui ait du sens dans notre République, le premier tour de l’élection présidentielle », a-t-elle expliqué le 21 avril dernier, à l’annonce de sa candidature dans le 20H de TF1.

Pour appuyer sa candidature, Rama Yade a lancé une coopérative politique avec plusieurs mouvements citoyens et politiques dans l’objectif d’incarner cette nouvelle offre politique.

Dévoilant son mouvement « La France qui ose », l’ancienne ministre a appelé ses partisans à la rejoindre sur un site internet et un compte twitter dédiés à sa campagne électorale.

« Le recours, c’est vous: le peuple français ». « L’élection de 2017 ne sera comme aucune autre, elle ne peut pas l’être », peut-on y lire.

Beaucoup de médias français la présentent comme une candidate « sans parti, sans programme et sans espoir ». Même si certains observateurs estiment que la partie est loin d’être gagnée, Rama Yade compte aller jusqu’au bout de sa démarche citoyenne.

« Dès demain, je m’engagerai dans tous les territoires de France pour porter le projet, notre projet », avait-t-elle promis sur le plateau de TF1.

Un programme, elle en dispose bel et bien et son projet présidentiel tourne autour de 250 propositions articulées autour de 3 priorités et 12 ambitions (à retrouver sur son site).

« Pour tous ceux qui sont écartés des décisions qui ont besoin de participer, agir, coopérer, tous les sacrifiés de la démocratie et les invisibles de la République, la France qui ose sera une communauté d’idées et d’actions en réseau qui permet de mobiliser les énergies », a-t-elle lancé.

D’ores et déjà, Rama Yade promet qu’une « révolution démocratique fera face à la démocratie confisquée».
« L’étouffement de la démocratie française par les appareils politiques doit cesser », ajoute la description proposée sur le site de Rama Yade.

« Libérer l’initiative, la créativité, abattre les monopoles privés dirigés par la même oligarchie qui se refile les postes, mobiliser la société civile… Voilà la perspective d’une société de l’innovation », peut-on encore découvrir sur le site.

Sur la question de la singularité de sa candidature, Rama Yade veut présenter un autre visage de la France, celui de la France périphérique, pour rompre avec la France monopolistique, autocratique, pour que « la démocratie soit réellement partagée ». Toutefois, affirme-t-elle, « Je ne suis ni rebelle ni une écorchée vive ».

Sur ses origines africaines, Rama Yade dit ne pas en faire un complexe. Mieux, elle en est fière bien que la France soit le pays qu’elle a choisi pour sa diversité et pour l’égalité des chances.

En tournée africaine il y environ un mois, elle a déclaré que « l’Afrique ne doit plus être perçue par l’Occident en termes d’aide mais plutôt en termes de partenariat ».

Une question se pose tout de même : la France est-elle sur le point d’élire une femme à la peau d’ébène à l’Elysée ? Difficile d’y répondre avec certitude. Mais, ce n’est pas chose impossible car tout est possible dans le jeu politique.

Rama Yade fascine, intterroge, agit. C’est la détermination au féminin. Rejoignez-la sur La France qui ose

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. hanrio

    Bonjour Rama,
    Je n’arrive pas à accéder au site de la France qui ose afin d’y adhérer…..

    Merci de me donner la marche à suivre…..
    Bien à toi

    Jocelyne hanrio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *