A la Une, Bénin

Bénin: Fermeture de Sikka Tv, Eden Tv, Etélé et Soleil Fm

Sikka TvLa liberté de la presse est mise à rude épreuve au Bénin. Trois télévisions et une radio ont été fermées en l’espace de deux jours par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). Il s’agit de Sikka Tv, Eden Tv, Etélé et Soleil Fm.

Très remontés par ces « mesures conservatoires », les professionnels de médias montent au créneau en dénonçant une volonté manifeste du gouvernement de museler la presse en réduisant au silence ces organes de presse.

Ces derniers demandent la réouverture « sans conditions » des médias fermés « injustement ».

Pour le Parti pour la Libération du Peuple (PLP), la fermeture de ces organes de presse est « une attaque » sans précédent lancée par les autorités contre les voix critiques.

Dans une déclaration rendue publique le 29 novembre 2016, le PLP souligne « l’impact dangereux » de cette action sur le pluralisme des médias et la liberté de la presse au Bénin.

Pour Léonce Houngbadji, le président du PLP, cette fermeture va à l’encontre des principes démocratiques, notamment de la Constitution du 11 décembre 1990 et même de la Loi Organique de la HAAC.

Même tonalité de la part de l’Union des professionnels des médias (UPMB) qui condamne fermement la décision de la HAAC.

« Nous estimons que la HAAC n’est pas là pour priver les organes de leur liberté mais plutôt protéger la liberté des organes de presse », a indiqué sa Vice-présidente, Zakyath Latoundji.

« L’autre volet, c’est qu’on nous parle d’une décision conservatoire. Une décision conservatoire, ça n’arrive qu’en cas d’urgence. Mais personnellement, nous ne voyons pas aujourd’hui, ce qu’il y a d’urgent en la matière », a-t-elle ajouté.

Nous y reviendrons.

Image: Une présentatrice de Sikka TV

A lire aussi :

Photo du profil de Blaise AKAME

À propos Blaise AKAME

Journaliste à Africa Top Success

2 Comments

  1. Liane

    Du sensationalisme, les journalistes béninoise utilisent le mot démocratie et bien d’autres mots sans connaître le sens des mots. SVP dîtes-nous au moins si vos protégés ( stations soleilfm et autres) sont en règle ou pas.
    Vous supportez toutes les actions de Ajavon sans prendre un recul ni objectivité.
    Chers journalistes en herbe, reprenez-vous et ne vendez pas le peu d’intégrité que vous m’avez.

  2. Liane

    Ouvrez les yeux. Ajavon tient en otage votre pays et vous manipule et vous jouez son jeu. Honte aux journalistes corrompus béninoise. Vous n’êtes pas sensés avoir une opinion ni critiquer. Donnez les faits. C’est tout ce que vous avez à faire. La démocratie est encore jeune au Bénin. On ne s’improvise pas journaliste.
    C’est pathétique votre manque de logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *